Elle est coquette : faut-il l'encourager ?

Image d'illustration
Publicité

Préserver l'innocence de la coquetterie.

Des ongles aux boucles de ses cheveux, elle se pomponne et aime soigner sa toilette : c'est une coquette ! La coquetterie de la petite fille est innocente, doit-on pour autant l'encourager ? Attention à ne pas faire d'elle une petite femme avant l'heure...

Coquetterie et amour de soi

La petite fille et le petit garçon entre trois et six ans sont en pleine affirmation de leur identité sexuelle. Il est donc fréquent de les voir en rajouter dans leur appartenance à un sexe : le garçon a ses armes, la petite fille ses accessoires de beauté.

Sa coquetterie sera d'autant plus forte qu'elle s'identifiera à un membre de sa famille qui soigne sa toilette. Il n'y a rien d'anormal dans ce jeu entre identification et affirmation de soi.

Le risque de la petite femme

Mais la coquetterie de la petite fille doit rester innocente. Pas de sacrifice à la mode, et rien de « sexy » là-dessous !

Il ne faut donc pas chercher à orienter sa toilette pour en faire un top model, ni même contester ses tenues farfelues : chaussures de princesse, bracelets en plastique, jupe fluo, tout est bon pour elle, et c'est très bien ainsi.

Car une petite fille ne doit pas être « sexy ». Elle aura tout le temps de se préoccuper de son apparence et du regard que les garçons portent sur elle quand elle sera grande.

Transformez votre petite coquette en princesse de conte de fée avec les robes réversibles Vertbaudet : magique !

En savoir plus :

Notre article Jouer à la maman, à la guerre... : ce que révèlent ses jeux

Plus d'articles sur : #developpement
Isabelle DAMIRON
Publié le 19-09-2013 à 10:13
Mis à jour le 25-10-2017 à 17:10
Auteur : Isabelle DAMIRON
2747 articles

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus