Droits de l’enfant : stop au travail domestique !

30% des 50 à 100 millions de travailleurs domestiques dans le monde sont des enfants ! Une situation dénoncée par plusieurs ONG spécialistes des droits de l’enfant.
Image d'illustration



La convention 189 de l’Organisation Internationale du Travail, adoptée en 2011, est censée assurer aux travailleurs domestiques de part le monde des conditions de travail décentes. Elle stipule également que les enfants ne doivent pas être employés pour les travaux domestiques. Problème : elle n’est pas appliquée comme elle le devrait !

Privés d’école, astreints à des travaux pénibles, peu, voire pas payés, parfois réduits à une véritable condition d’esclaves, victimes de réseaux de traite d’êtres humains, les enfants enrôlés pour ces tâches sont bien loin de connaître les conditions de travail des adultes !

C’est pourquoi les organisations Amnesty International, Anti-Slavery International, Defence for Children International, Child Rights International Network, Global March Against Child Labour, Human Rights Watch, International Domestic Worker Network, International Labor Rights Forum, Plan International et World Vision International ont adressé aux ministres du Travail du monde entier une lettre leur demandant de ratifier la convention de l’OIT, et d’en appliquer les modalités. Il s’agit, entre autres, de lutter efficacement contre le travail des enfants, et de garantir aux travailleurs adultes des acquis basiques comme un repos hebdomadaire ou encore un salaire minimum.

Pour l’heure, seuls l’Italie, l’Île Maurice, l’Uruguay et les Philippines ont d’ores et déjà signé cette convention. 48 autres états sont en passe de le faire !

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi