Don d'ovocytes, les étapes du don

Face à la pénurie de gamètes, le gouvernement a annoncé l'élargissement du droit des donneurs, désormais ouvert aux hommes et aux femmes sans enfant. Le moment de revenir sur le don d'ovocytes, un protocole bien particulier.
Don d'ovocytes, les étapes du don
Don d'ovocytes, les étapes du don

Vous souhaitez donner vos ovocytes ? Le protocole se déroule en plusieurs phases, en amont du prélèvement.

Un bilan de santé obligatoire

Un don d'ovocytes implique différentes étapes depuis le consentement jusqu'au prélèvement. Plusieurs consultations avec le médecin seront nécessaires. La première aborde toutes les questions en lien avec la démarche, dont celle de la contraception.

La donneuse signe ensuite un formulaire de consentement au don, qui doit être signé par son conjoint si elle vit en couple.

Des examens médicaux sont alors pratiqués. Ils vont permettent de faire un bilan sur son état de santé et sur ses antécédents familiaux. Ces examens vont ainsi aider le médecin à mieux connaître la fertilité de la donneuse et à vérifier s'il n'existe aucune contre-indication.

Enfin, la donneuse (ou le couple) va bénéficier d'un entretien avec un psychologue. Ce rendez-vous sera l'occasion de faire le point sur ses motivations et sur sa démarche dans un cadre neutre.

Une dizaine de jours de stimulation

La stimulation ovarienne constitue une étape majeure de la démarche du don. Pendant une dizaine de jours, la donneuse ou une infirmière va réaliser des injections sous-cutanées quotidiennes pour faire aboutir à la maturation plusieurs ovocytes. Cette phase de stimulation est précédée d'une ou plusieurs injections pour mettre les ovaires au repos.

Pendant cette phase, trois prises de sang et échographies ovariennes vont permettre de surveiller la bonne évolution du traitement et de l'adapter si besoin. Le jour et l'heure de la dernière injection vont être également determinés, afin d'achever la maturation des ovocytes.

Vient ensuite la phase de prélèvement, qui nécessite une hospitalisation d'une journée, 35 heures après la dernière injection.

Les ovocytes sont prélevés par voie vaginale, sous le contrôle d'une échographie et sous analgésie (voire anesthésie). La donneuse pourra ensuite quitter l'hôpital, si elle est accompagnée.

Après le prélèvement, les ovocytes sont confiés à un laboratoire pour une fécondation in vitro, ils pourront être conservés à très basse température (vitrification ovocytaire) pour plusieurs FIV, auprès de couples bénéficiaires inconnus de la donneuse.

Lorsque le nombre d'ovocytes est important, ils peuvent aussi être conservés pour la donneuse, si elle n'a pas encore d'enfant. Ceci, dans le cas où sa fertilité serait ultérieurement compromise et conduirait à un recours à l'assistance médicale à la procréation.

en savoir plus 

hypertension : attention au don d'ovocytes

Publié le 20-10-2015 à 10:59 | Mis à jour le 23-07-2018 à 10:23 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L’infertilité est en hausse

Paradoxe : on n’a jamais autant fait d’enfants en France, et pourtant le taux de fertilité ne fait que...
Lire la suite

PMA : la santé des bébés en danger ?

Les enfants issus des techniques de procréation médicalement assistées (PMA) auraient une santé plus...
Lire la suite

Pas de 4e bébé pour "l’homme enceint"…

Pas de 4e bébé pour "l'homme enceint"...

Thomas Beatie, transexuel et déjà "père-mère" de 3 enfants, ne mettra pas au monde un quatrième bébé... Une...
Lire la suite