Diversification : les protéines, mode d'emploi

Ça y est, votre bébé maîtrise bien les fruits et les légumes ; il a maintenant l'âge de découvrir les aliments protéiques. Quels sont ses besoins ? Comment les introduire ? Quelles alternatives aux viandes et aux poissons ?
Diversification : les protéines, mode d’emploi
Diversification : les protéines, mode d’emploi

Un apport contrôlé

C'est un fait : dans les pays occidentaux, nous consommons trop de protéines (d'origine animale la plupart du temps) et ce, dès le plus jeune âge ! Si les protéines sont absolument indispensables à bébé pour une croissance harmonieuse, on tend souvent à oublier que le lait, son principal aliment entre 0 et 6 mois, est lui-même riche en protéines : 1g/100 ml pour le lait maternel, environ 1,8g/100 ml pour le lait de suite... Ces protéines animales sont en proportions adaptées pour le tout petit et faciles à digérer (sauf dans le cas d'une intolérance).

Quand vient la diversification et l'apparition, dans l'assiette de bébé, d'autres sources de protéines (viandes, poissons, œufs, féculents...), elles viennent s'ajouter à celles contenues dans les produits laitiers qui constituent toujours le socle de ses repas. Du coup, gare aux excès ! Les protéines sont difficiles à métaboliser pour un tout petit et peuvent saturer le système rénal ; un apport trop important participe, en outre, à l'apparition d'un surpoids.

Alors, quelle quantité donner ? On estime que jusqu'à 8 mois, 10g de protéines par jour suffisent ; c'est l'équivalent de 2 cuillères à café de viande ou de poisson ou d'un demi jaune d'œuf. Jusqu'à 12 mois, on passe à 20g/jour (4 cuillères à café, 1 jaune d'œuf entier) et, dès 12 mois, 30g/jour (6 cuillères à café ou ½ œuf dur entier).

Introduire les protéines

Après les fruits et les légumes, les protéines sont le troisième groupe alimentaire découvert par bébé au cours de la diversification, aux alentours des 7 mois. Bien souvent, ce n'est pas vraiment le coup de foudre... il faut dire que comme chaque aliment nouveau, il est plutôt recommandé de lui présenter brut, non-mélangé, afin qu'il identifie cette nouvelle saveur.

Démarrez de préférence avec une viande blanche comme le poulet ; vous pouvez opter aussi pour des morceaux de bœuf maigres (faux-filet par exemple) ou du jambon blanc sans couenne, sans gras et à teneur réduite en sel (seule charcuterie autorisée pour bébé !). Au niveau des poissons, saumon, sardines, cabillaud sont de bons choix. Proposez les protéines le midi, afin de laisser l'après-midi à bébé pour digérer.

Les alternatives aux viandes et poissons

  • Les œufs

Ils apportent des protéines animales de bonne qualité, mais attention : le blanc d'œuf est extrêmement allergisant. A ne pas introduire avant 12 mois au moins ! Le jaune, en revanche, peut s'intégrer aux repas de bébé dès 6-7 mois, à raison d'un demi jaune/jour. A proposer dur, émietté ou écrasé, ou encore à intégrer dans une purée de légume pour lui donner plus de consistance.

  • Les légumes secs

Haricots, pois, lentilles, quinoa... Les légumineuses sont très riches en protéines végétales mais aussi en fer, en acide folique et même en calcium ! A introduire sous forme de purée accompagnée de légumes, à la place de la viande, du poisson ou de l'œuf. Cuisez longtemps vos légumes secs (ne salez éventuellement qu'en fin de cuisson), et mixez-les très soigneusement.

  • Le tofu

Le tofu nature est riche en protéines végétales. Son goût neutre le rend facile à introduire ; il peut même s'incorporer à une compote de fruits ! Mais attention : comme tous les dérivés de soja, il reste potentiellement allergisant.

Les protéines font partie d'un régime équilibré ; animales ou végétales, elles restent primordiales pour une bonne croissance osseuse et musculaire de bébé. Dosez-les avec soin, car l'excès peut être néfaste pour votre enfant, et n'hésitez pas à alterner les sources de protéines afin de donner à bébé de bonnes habitudes alimentaires !

Publié le 22-08-2017 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #alimentation

Vous aimerez aussi

Pas de régime pendant la grossesse

Attention aux régimes pendant la grossesse

Attention au culte du corps. La grossesse est un moment où, sans avoir besoin de manger pour 2, il n'est...
Lire la suite

Des parents accusés de malnutrition

Des parents accusés d'avoir causé le décès de leur fille en la sous-alimentant

Les parents d'une petite fille de 16 mois, morte en décembre 2017, sont accusés d'avoir causé le décès de...
Lire la suite

Les enfants français mangent des bouillies pendant trop longtemps

Diversification alimentaire : trop de bouillies pendant trop longtemps

Des scientifiques français viennent de montrer que les petits français sont nourris pendant trop longtemps...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.