Diversification : comment commencer

Réussir la diversification de l'alimentation, ça passe par le respect de règles simples. Il s'agit d'amener bébé à  la découverte de nouvelles sensations gustatives, en restant à  son écoute. La règle d'or : avancer doucement...
Image d'illustration
Réussir la diversification de l'alimentation, ça passe par le respect de règles simples. Il s'agit d'amener bébé à la découverte de nouvelles sensations gustatives, en restant à son écoute. La règle d'or : avancer doucement...

Bien débuter

On commence généralement l'introduction des aliments solides avec les légumes. Comme le dit la Société française de pédiatrie dans son guide pratique sur la diversification, "il n'y a pas d'urgence à commencer les légumes dès le 5e mois et on peut parfaitement attendre l'âge de 5 ou 6 mois révolus".

En langage de maman, cela signifie : si bébé montre des signes de rejet, ne forcez rien, vous marquerez sûrement le prochain essai. Au début, il faut introduire un nouvel aliment chaque semaine et plutôt le midi que le soir, pour éviter les mauvaises surprises digestives.

La diversification, c'est aussi le moment où votre bébé commence progressivement à faire moins de repas. Il va peu à peu passer de 6 repas quotidiens à 5 puis à 4, tandis que vous augmentez en même temps les quantités qui lui sont servies.

Un seul légume à la fois

A vous d'initier bébé au goût et d'éveiller sa curiosité. Pour ça, introduisez un seul légume à la fois. Par exemple :

  • les carottes,
  • les haricots verts,
  • le poireau,
  • les épinards,
  • les courgettes,
  • le potiron...

A proposer avec modération...

Les légumes forts en goût (choux...) et très fibreux (artichauts, poivrons, aubergines, etc....) ne sont pas vraiment du goût d'un nourrisson. En faible quantité, la pomme de terre servira de liant. Votre petit gourmet appréciera sa douceur.

Biberon ou cuillère ?

Votre bébé exprime ses préférences. Si la purée ne lui sied pas d'emblée, remplacez l'eau de son biberon de lait par un bouillon de légumes.

Et la boisson ?

Le lait reste un aliment de base incontournable, même quand a commencé la diversification. Il lui faut toujours environ 500 ml de lait par jour. Toutefois, il peut aussi boire de l'eau à condition qu'elle soit très peu minéralisée et pauvre en nitrates. Chaque jour, il peut boire entre 100 et 150 ml d'eau par kilo de poids.

Attention...

Constipation passagère ? Oubliez les carottes. Inversement, en cas de diarrhée, faites une croix sur les légumes à fibres.

En savoir plus :


Lisez le guide complet de la diversification sur Pediatre-Online.fr

Publié le 29-04-2009 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #alimentation

1 commentaire

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Nicolas Hulot veut un repas végétarien par semaine dans les cantines

Nicolas Hulot veut un repas végétarien par semaine dans les cantines

Nicolas Hulot, le ministre de la Ministre de la Transition écologique et solidaire, désire que les cantines...
Lire la suite

Allaitement : une maman productive !

Donner son lait, c’est important : il peut aider de nombreux bébés ! Une maman texane a pris...
Lire la suite

Alimentation : fixer des règles dès le plus jeune âge

Alimentation : fixer des règles dès le plus jeune âge

Pour qu'un enfant s'alimente correctement à 4 ans, c'est dès les premières années de vie qu'il faut fixer...
Lire la suite