Diversification alimentaire : trop de bouillies pendant trop longtemps

Des scientifiques français viennent de montrer que les petits français sont nourris pendant trop longtemps à base d'aliments mixés. Récit.
Les enfants français mangent des bouillies pendant trop longtemps
Les enfants français mangent des bouillies pendant trop longtemps

« Les enfants acceptent en petite quantité la plupart des textures à un âge plus précoce que ce que leur proposent généralement leurs parents à la maison ». C'est la conclusion des chercheurs de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA).

Faire découvrir de nouveaux aliments et de nouvelles textures à ses enfants

Comment les chercheurs de l'INRA en sont-ils arrivés à cette conclusion ? Ils ont suivi 49 enfants. La moitié d'entre eux étaient des bébés de 6 mois, l'autre moitié des enfants d'un an. 

Sous la surveillance des parents, les scientifiques ont fait découvrir aux bébés des « purées lisse ou granuleuse, petits morceaux de légumes cuits ou crus, petits morceaux de viande, pâtes, muesli, morceaux collants (banane et brie) et petits plats bébé du commerce ou un morceau (pain et biscuit) d'aliments de textures très variées ».

Résultat : dès 6 mois, « les purées granuleuses avec ou sans petits morceaux mous étaient très bien acceptées » par les bébés.

Entre 6 mois et 10 mois « les enfants apprenaient progressivement à mastiquer, ce qui leur permettaient d'accepter de mieux en mieux des morceaux mous, collants et le pain ».

Entre 12 mois et 18 mois « les enfants mastiquaient tous les aliments, le comportement de succion avait quasiment disparu ».

A quoi sert cette étude ? 

Les résultats de cette étude pourraient permettre d'avoir des indications plus claires sur la diversification alimentaire, ce laquelle peu de recherches existent pour le moment.

D'autres études européennes vont dans le sens de l'INRA. Elles suggèrent notamment que proposer des morceaux à ses enfants trop tard pouvait entraîner des refus alimentaires et même jusqu'à une sous consommation de fruits et de légumes à 7 ans.

D'ailleurs, en parlant de légumes, Sophie Nicklaus, la principale auteure de l'étude de l'INRA suggère que « les parents ne devraient pas baisser les bras dès que leur enfant rejette un aliment particulier (...) cela vaut la peine de présenter à un enfant un aliment particulier jusqu'à 10 fois avant de relâcher la pression ». 

Vous savez donc ce qui vous reste à faire si votre Bout de chou refuse ses brocolis !  

Vous aimerez aussi

Pas de régime pendant la grossesse

Attention aux régimes pendant la grossesse

Attention au culte du corps. La grossesse est un moment où, sans avoir besoin de manger pour 2, il n'est...
Lire la suite

Des parents accusés de malnutrition

Des parents accusés d'avoir causé le décès de leur fille en la sous-alimentant

Les parents d'une petite fille de 16 mois, morte en décembre 2017, sont accusés d'avoir causé le décès de...
Lire la suite

une maman pèse son enfant de 6 ans tous les jours !

Une maman choque avec sa méthode pour faire maigrir sa fille de 6 ans

L'histoire se passe en Grande-Bretagne. Interrogée dans une émission de télévision, une maman a choqué les...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.