Des parents accusés de violences sur le nourrisson d'un mois et demi

A Nîmes, un homme et une femme, parents d'un bébé d'un mois et demi viennent d'être placés en garde-à-vue. Le père est accusé de violences sur son bébé, tandis que la mère l'aurait laissé faire.
Des parents accusés de maltraiter leur nourrisson d'1 mois et demi
Des parents accusés de maltraiter leur nourrisson d'1 mois et demi

Lundi 8 octobre 2018, à Nîmes, un couple a été placé en garde-à-vue. Agés de 25 ans et 23 ans, ils ont, il y a une dizaine de jours, faits appels aux secours parce que leur nourrisson d'un mois et demi présentait de nombreuses blessures. 

Les médecins ont constaté que le bébé avait une fracture de fémur et plusieurs côtes fêlées. 

L'enfant a été transféré immédiatement dans un hôpital spécialisé, à Montpellier. Ces jours ne sont pas en danger.

Des déclarations incohérentes

Cependant les médecins ne croient pas aux déclarations du père, qui, dans un premier temps, explique que le nourrisson serait tombé de la table à langer. Les blessures ne correspondent pas, selon eux, à l'accident décrit par les parents. 

Ils signalent alors les parents à la police. Ceux-ci ont été placés en garde-à-vue. 

Après avoir changé plusieurs fois de version, le père, aurait fini par reconnaître des violences habituelles sur son enfant. La mère, quant à elle, n'a jamais dénoncé les agissements de son conjoint.

Le couple, selon Midi Libre, a été déféré au parquet de Nîmes qui a ouvert une information judiciaire contre le père pour « violences habituelles avec ITT de plus de 45 jours ». Il risque 7 ans de prison. 

Quant à la mère, elle est accusée de « non dénonciation de maltraitance sur mineur de moins de 15 ans ». Elle risque une peine de prison pouvant aller jusqu'à 5 ans.

Leur enfant a été placé pour le moment. 

Vous aimerez aussi

Accusés à tort, des parents portent plainte contre un hôpital

Accusés à tort de maltraiter leur bébé, des parents portent plainte contre l'hôpital

Émeline et Hedi sont un couple de jeunes parents. Leur vie bascule en 2016. Accusés à tort de maltraitance...
Lire la suite

Une nouvelle loi contre la fessée et les violences éducatives ?

Une nouvelle loi contre la fessée et les violences éducatives ?

Il y a quelques mois, le Conseil constitutionnel avait censuré une première loi contre la fessée. 27...
Lire la suite

Une campagne contre les violences éducatives des parents contre leurs enfants

Une campagne contre les violences éducatives des parents contre leurs enfants

La Fondation pour l'enfance lance une campagne télévisée et sur son site internet pour lutter contre les...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.