Des grossesses plus compliquées pour les femmes prématurées

Les femmes nées prématurément risquent davantage de développer des complications durant leur grossesse, selon une étude canadienne.
Image d'illustration



Diabète gestationnel, hypertension, pré-éclampsie… Les femmes nées prématurées ont davantage de risques de développer ces complications lorsqu’elles sont enceintes. Ces risques sont même deux fois plus élevés chez les femmes nées avant 32 semaines de grossesse que pour celles nées à terme ! 20% des premières ont présenté au moins une complication contre 11% pour le second groupe.

Un nouveau facteur de risque

Cependant, le docteur Anne-Monique Nuyt, membre de l’équipe de recherche, a précisé dans un article paru dans le journal canadien La Presse que le lien de causalité n’a pu être montré dans cette étude basée sur des observations. Mais selon elle, la naissance prématurée de la mère est désormais considérée "comme un nouveau facteur de risque, non identifié jusque-là". Cette étude a été menée au Québec sur 7405 femmes nées avant terme et 16 714 femmes nées à terme entre 1976 et 1995, et ayant accouché entre 1995 et 2008.

Publié le 27-09-2012 à 15:47 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi