Des doutes sur la sécurité des sièges auto

Les sièges auto, pas toujours aux normes de sécurité ? Le magazine Auto Plus révèle dans son dernier numéro que certains modèles qui ne devraient plus être sur le marché sont tout de même encore vendus...
Des doutes sur la sécurité des sièges auto
Des doutes sur la sécurité des sièges auto


La sécurité en voiture, primordiale !

Le siège auto fait partie des "gros" achats indispensables à l'arrivée de bébé, au même titre que la poussette. Un accessoire si important que l'on ne se pose même pas la question de son efficacité en cas de choc, tant cela paraît évident... Et pourtant !

Le magazine Auto Plus révèle que certains modèles de sièges auto ne répondant plus aux normes de sécurité en vigueur aujourd'hui sont pourtant toujours sur le marché ! Pire : ils sont même toujours homologués... Le journal rappelle qu'en France, la législation est souple en la matière : pour faire homologuer son siège auto, un fabricant n'a qu'à le faire simplement certifier par un organisme...

Or, ce n'est pas le cas partout : ainsi, en Allemagne ou encore en Suisse, tous les sièges auto doivent subir l'épreuve du crash-test, organisée par des organismes spécialisés : Adac pour l'Allemagne, TCS pour la Suisse. Les journalistes se sont basés sur les critères et les résultats obtenus par ces deux autorités pour établir un comparatif avec les sièges auto vendus en France.

Résultat : il est tout à fait possible de trouver sur internet ou dans des magasins spécialisés des sièges auto ayant obtenus de mauvais résultats aux crash-tests Adac et TCS (une ou deux étoiles). Le magazine cite même le cas d'un destockeur sur internet qui propose un siège retiré de la vente il y a un an par le fabricant lui-même ! Évidemment, ces équipements peu fiables sont vendus sans aucun avertissement...

Devant le prix élevé des sièges auto les mieux notés (parfois jusqu'à 500 € !), le marché de l'occasion est actuellement en plein boom ! Mais là encore, méfiance selon Auto Plus : il est important de vérifier que le siège acheté d'occasion n'a pas fait l'objet d'un rappel par le fabricant, par exemple ; les auteurs du dossier recommandent aux parents de toujours aller vérifier sur le site internet de la marque que la référence choisie n'est pas concernée.

Source : autoplus.fr

Publié le 07-11-2014 à 09:30 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #organisation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Naissance multiple : des jumeaux, et plus encore! Quelles aides?

Naissance multiple : des jumeaux, et plus encore! Quelles aides?

Futurs parents de jumeaux, de triplés, de quadruplés...Bref, future grande famille "d'un coup", vous avez...
Lire la suite

Modes de garde : l’état des lieux

La CAF révèle la situation de la garde d’enfants en France. Au menu : un léger mieux, mais encore...
Lire la suite