Dépression port-partum : des facteurs déclencheurs identifiés

Alors que les troubles dépressifs touchent environ 10 % des femmes après l'accouchement, une enquête américaine a identifié quelques situations qui semblent liées à la survenue d'une dépression post-partum...
Des facteurs déclenchant pour la dépression post-partum
Des facteurs déclenchant pour la dépression post-partum

des facteurs déclencheurs

Un accouchement particulièrement douloureux, un surpoids ou une naissance en été ou à l'automne : autant de facteurs de déclenchement d'une dépression post-partum. C'est en tout cas ce que conclue une étude menée par des chercheurs du Brigham & Women's Hospital de Boston (États-Unis). Ils ont pour cela étudié les données de près de 20 200 femmes ayant accouché entre 2015 et 2017. parmi elles, 817 ont présenté une dépression post-partum.

des points communs entre ces mamans

Point commun de ces jeunes mamans? des caractéristiques récurrentes comme un Indice de Masse Corporelle (IMC) élevé, une date d'accouchement comprise entre le début de l'été et la fin de l'automne, une naissance prématurée ou encore l'absence de la péridurale.

Selon les auteurs de l'étude, la prématurité est un facteur facile à comprendre compte tenu du stress engendré par les suites de la naissance. En ce qui concerne la saison, ils expliquent que les mères ayant accouché en hiver ou au printemps passent davantage de temps en tête à tête avec leur nouveau-né, confortablement installées chez elles. La douleur ressentie durant la naissance est un traumatisme dont il est difficile de se remettre. Enfin, le surpoids est associé à davantage de complications post-partum.

la dépression post-natale : pas assez reconnue

Les scientifiques insistent en revanche sur le fait que certains de ces facteurs, dont celui lié à la douleur, doivent encore être explorés pour pour être identifiés avec certitude. On estime qu'une femme sur cinq ne serait pas prise en charge dans le cadre de sa dépression post-natale ; si vous constatez des symptômes durables, comme une qualité de sommeil très dégradée, un épuisement constant, une irritabilité ou encore une perte d'intérêt pour tout ce qui vous entoure, consultez sans attendre!

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Dépression maternelle : la crèche, une solution

Dépression maternelle : la crèche, une solution

Les enfants de mamans souffrant de dépression tirent de grands bénéfices de l'accueil collectif !
Lire la suite

Grossesse, lblues des papas

Grossesse : le blues des papas !

Bouleversement hormonal, prise de poids et baby-blues, voire dépression : les futurs et jeunes pères...
Lire la suite

Les troubles du comportement : la dépression chez l'enfant

Les troubles du comportement : la dépression chez l'enfant

Il n'est jamais simple de détecter un état dépressif chez un petit enfant, particulièrement quand il ne...
Lire la suite