Cytomégalovirus : sur la piste d’un traitement?

Le cytomégalovirus (CMV) est un virus qui, s’il est contracté par la femme enceinte, peut provoquer des lésions parfois importantes chez le fœtus. Compte tenu des effets secondaires, aucun traitement ne peut actuellement être proposé à la future maman. Une découverte permettrait de changer cette situation.
Image d'illustration



Le cytomégalovirus

Contracté par une femme enceinte, le CMV peut provoquer des lésions chez 0.5 à 2% des nouveau-nés. Ces affections, parfois graves, sont d’ordre neurologique, hépatique, digestif ou encore sensoriel. Sans dépistage systématique ni traitement, le monde médical ne peut actuellement pas réduire ses effets sur le développement du fœtus.

Les découvertes de l’Inserm

Une équipe de l’Inserm vient de découvrir que certaines molécules réduisent les conséquences néfastes du virus sur le fœtus. Ainsi, les expérimentations ont montré que certains flavonoïdes (molécules présentes entre autres dans les légumes, responsables de leur couleur et riches en antioxydants) ont la faculté de diviser par deux les lésions occasionnées chez les fœtus touché par le CMV. Ces résultats permettent, enfin, d’espérer en un traitement efficace dans un futur proche.

Publié le 26-10-2012 à 16:20 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Santé : Paris remplace ses biberons.

Ca y est ! La ville de Paris commence à renouveler tous les biberons en plastique composés de...
Lire la suite

Grossesse : l’IRM pour diagnostiquer l’appendicite

Grossesse : l'IRM pour diagnostiquer l'appendicite

Compte tenu des changements physiologiques qui s'opèrent chez la femme pendant la période de grossesse, il...
Lire la suite

Pour un meilleur sommeil de bébé à l’hôpital !

Un bébé hospitalisé, c’est aussi un bébé qui dort mal ! L’environnement médical est en effet peu...
Lire la suite