Crèche : les enfants de début d’année les mieux servis

Les résultats de cette étude de l’Institut national des études démographiques (Ined) détaillent l’état des lieux de l’accueil en crèche en France.
Image d'illustration

Les parents l’adorent, mais les places sont chères : les crèches ont en effet les faveurs des heureux parents qui peuvent bénéficier de ce mode de garde. Pourtant, le manque de places est criant : en 2011, seuls 16% des moins de 4 ans non scolarisés y étaient admis… Pour information, 29% des enfants étaient au même moment gardés par une assistante maternelle et le reste par la famille au sens large (parent, grands-parents, etc.).

L’étude de l’Ined met en avant diverses inégalités pouvant expliquer la situation : il semble en effet que les enfants nés en début d’année calendaire (janvier, février, mars, avril) sont les plus nombreux à obtenir une place en crèche, contrairement à leurs petits copains nés plus tard dans l’année. Les berceaux se libèrent massivement au mois de septembre, après la rentrée scolaire, et cette situation profite davantage aux enfants nés aux premiers et deuxièmes trimestres…

Les chercheurs se sont aussi intéressés à la typologie des enfants accueillis. On retrouve ainsi autant de garçons que de filles, et autant d’enfants biologiques que d’enfants adoptés. En revanche, dans le cas d’une fratrie, on constate que c'est le petit troisième qui, le plus souvent, bénéficie d'une place ; sans doute pour contribuer à préserver la vie professionnelle des mamans de familles nombreuses ! Dans le même ordre d’idée, jumeaux et triplés sont proportionnellement plus facilement accueillis qu’un enfant seul.

Côté familles, les enfants dont au moins l’un des parents est au chômage obtiennent plus de places ; en revanche, ce n’est toujours pas le cas pour ceux issus d’une famille monoparentale... Et, sans surprise, pour avoir une chance d’obtenir une place en crèche, mieux vaut habiter une grande ville : 38 places pour 100 enfants à Paris contre 16 partout ailleurs en moyenne !

Enfin, les zones rurales et les petites communes sont défavorisées financièrement par le coût sans cesse grandissant d’une place en crèche, qui s’élève à 34 000 € par berceau en 2013 ; un frein pour les municipalités les plus fragiles qui ne disposent pas toujours d’un budget suffisant… Difficile pour ces villes d’envisager l’objectif de 100 000 places supplémentaires annoncé par le gouvernement à l’horizon 2017.

Source : liberation.fr

Publié le 10-09-2014 à 10:55 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #organisation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Une fillette mordue par un chien chez son assistante maternelle

Une fillette mordue par un chien chez son assistante maternelle

L'accident risque de laisser des séquelles à la petite fille. L'occasion de refaire le point sur la...
Lire la suite

Votre budget 0-6 mois : puériculture

Votre budget 0-6 mois : puériculture

Votre budget 0-6 mois : puériculture
Lire la suite

Côté parents 6-18 mois

S'organiser au mieux pour prévoir les dépenses de bébé et concilier travail et congés.
Lire la suite