Couper le cordon, comment ça se passe?

Après neuf mois d'attente, bébé est enfin là ! Une fois sorti du ventre de sa mère, un dernier lien les relie encore physiquement : le cordon ombilical. À quoi a-t-il servi pendant la grossesse et comment en prendre soin après l'accouchement ?
Couper le cordon, comment ça se passe?
Couper le cordon, comment ça se passe?

À quoi sert le cordon ombilical ?

Le cordon ombilical est constitué d'une veine et de deux artères. Durant toute la grossesse, il relie le fœtus au placenta, lui apportant ainsi nutriments et oxygène grâce aux vaisseaux sanguins qu'il contient.

Les artères permettent l'évacuation des déchets du fœtus vers le système circulatoire sanguin de la mère.

Savoir couper le cordon

De plus en plus de papas acceptent de couper le cordon ombilical à la naissance de leur bébé. Le processus de coupure du cordon ombilical est rapide et indolore : une fois le cordon clampé à environ deux centimètres du ventre du bébé, on le coupe tout simplement à l'aide de ciseaux.

Comme il ne comporte aucun nerf, aucun risque de faire mal au bébé ou à la maman !

Les soins du cordon

Pour éviter toute infection, vous devrez nettoyer le cordon ombilical de votre bébé à l'aide d'un antiseptique local appliqué sur une compresse stérile et le maintenir au sec et au propre. Le soin du cordon ombilical est nécessaire jusqu'à ce qu'il tombe (généralement entre 5 et 15 jours après l'accouchement).

Une symbolique forte

Une fois le cordon ombilical de bébé coupé, le le sang circule de façon autonome dans son organisme. Il respire seul et n'a plus besoin du cordon qui le relie à sa mère pour s'alimenter. La coupure du cordon ombilical est donc un acte indispensable, mais aussi hautement symbolique, surtout lorsqu'elle est pratiquée par le père...

Des réticences possibles

Pour certains papas, le processus de coupure du cordon ombilical ne revêt aucun sens particulier. N'y voyant qu'un acte médical, parfois rebutés par l'aspect gélatineux du cordon, ils préfèrent laisser faire l'équipe soignante. L'essentiel est de savoir s'écouter et de ne surtout pas se forcer !

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Un donneur de sperme transmet involontairement une maladie génétique

Un donneur de sperme danois a transmis une maladie génétique rare à au moins cinq enfants. Les autorités...
Lire la suite

Les examens médicaux à faire avant une grossesse

Les examens médicaux à faire avant une grossesse

Faire un bébé, cela se prépare ! Les futurs parents peuvent mettre toutes les chances de leur côté en...
Lire la suite

Ados : l'envie d'enfant

Ados : l'envie d'enfant

Chaque année en France, on recense environ 10 000 grossesses adolescentes. Qu'elles soient accidentelles ou...
Lire la suite