Cododo, alerte à l’oxygène

Image d'illustration
Dormir avec bébé, une pratique qui se répand et qui fait parfois polémique... Une étude néo-zélandaise, publiée dans la revue Pediatrics, met en évidence les dangers insoupçonnés du cododo...

Ainsi, si l'imagerie populaire associe souvent cododo et danger d'écrasement du bébé par l'un ou l'autre des parents, les résultats de cette étude battent en brèche cette idée reçue : le principal risque pour bébé, c'est le manque d'oxygène !

En observant deux groupes de bébés âgés de 0 à 6 mois, les uns dormant dans le lit parental toutes les nuits et les autres passant leurs nuits dans un berceau, les chercheurs ont découvert que les premiers présentaient davantage d'épisodes de désaturation, c'est-à-dire d'une diminution du taux d'oxygène dans le sang, que les petits dormeurs solitaires.

Pas de panique toutefois, ces désaturations restent très modérées et n'entraînent dans l'immense majorité des cas aucun effet secondaire. Elles seraient liées à une atmosphère trop chaude dans la chambre parentale, mais aussi à de mauvaises pratiques : bébé trop couvert, mauvaise position, etc.

Les auteurs de l'étude ne discréditent pourtant pas le cododo : selon eux, les parents adeptes seraient particulièrement soigneux et prendraient de nombreuses précautions afin de sécuriser le couchage. Ils insistent sur le fait que le cododo ne doit pas être considéré comme dangereux, mais que davantage d'informations sur les bonnes pratiques à adopter devraient être données.
Publié le 18-07-2012 à 16:16 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Femmes enceintes : Evitez les sprays décongestionnants nasaux et préférez des méthodes naturelles !

Une étude internationale menée sur plus de 20 000 enfants annonce aujourd'hui les éventuels risques liés à...
Lire la suite

La rubéole

La rubéole

Une maladie sans gravité ? La rubéole est une maladie d'origine virale qui survient couramment chez...
Lire la suite