Co-sleeping : dans quel lit faire dormir bébé ?

S'il n'est pas question de remettre en cause les bienfaits du co-sleeping, une étude affirme que faire dormir bébé dans la même chambre mais dans un lit séparé assure aux mères un meilleur sommeil.
Co-sleeping : dans quel lit faire dormir bébé ?
Co-sleeping : dans quel lit faire dormir bébé ?

Désormais, le co-sleeping est recommandé jusqu'aux six mois de l'enfant, car il a été démontré que les risques de mort subite du nourrisson étaient réduits et que l'allaitement était favorisé. Pour autant, le choix du lit du bébé fait encore débat.

Avec bébé dans son lit, la mère se réveille davantage

Une étude israélienne parue récemment dans la revue Sleep Medicine affirme qu'il est préférable que le bébé dorme dans son propre lit, dans un berceau à côté du lit des parents, plutôt que dans le lit du couple, afin d'assurer à la mère un sommeil plus serein.

Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs ont recruté 153 couples attendant un premier enfant. Ils ont examiné leur activité nocturne avant la naissance, au trois mois du bébé et à ses six mois. Un appareil a également enregistré les mouvements pendant le sommeil.«Les mères ont reçu pour mission de consigner dans un journal tous leurs réveils durant cinq nuits d'affilée», explique Liat Tikotzky, chercheur en psychologie à l'Université Ben-Gourion du Negev.

Les chiffres ont indiqué que 76% des bébés de trois mois dormaient dans la chambre de leurs parents, dont quelques uns dans le même lit. Il est apparu que plus l'enfant dormait prés de la mère et plus le sommeil maternel était perturbé. Dans une chambre où se pratique le co-sleeping, les femmes se réveillent plus souvent (3 réveils, contre 2 pour les mères dormant seules) ; elles restent éveillées environ 20 minutes de plus que les autres et les périodes de sommeil ininterrompu sont plus courtes.


Un bébé en sécurité

Des résultats qui considèrent également d'autres facteurs comme l'allaitement, souvent associé à un sommeil maternel plus chaotique, ou d'éventuels troubles de l'humeur. «Il est intéressant de noter que les mères pratiquant le co-sleeping ont déclaré plus de réveils de leur bébé, alors qu'aucune différence n'était confirmée par les mesures objectives», remarque Liat Tikotzky.

Pour le Dr Marc Pilliot, responsable du groupe allaitement à l'Association française de pédiatrie ambulatoire : «La proximité avec l'enfant entraîne une plus grande vigilance de la mère. De plus, les bébés peuvent être assez bruyants pendant certaines phases de leur sommeil.

Toutefois, il indique aussi que le sommeil d'une mère allaitante, même raccourci, est plus réparateur grâce aux effets des hormones. De plus, la proximité permet au nourrisson de régler sa respiration sur celle de sa mère, créant des conditions supplémentaires de sécurité.

Pas question donc de renoncer à partager sa chambre avec son nourrisson.


Vous aimerez aussi

La famille nucléaire, plébiscitée par les parents

La famille nucléaire, plébiscitée par les parents

Selon une récente enquête de l'institut Ifop, 64% des parents français estiment que la famille...
Lire la suite

Mariez-vous ! C’est bon pour le cœur…

Trouver l’âme sœur et surtout lui passer la bague au doigt protègerait votre santé cardiovasculaire…
Lire la suite

Un enfant séquestré pendant 4 ans retrouve sa mère

Enlevé par son père il y a 4 ans suite à une séparation houleuse, ce jeune garçon de 13 ans a été retrouvé...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus