Changement d’heure : comment s’adapter au mieux ?

Instauré par la France en 1976, le passage à l’heure d’été a pour but de faire des économies énergétiques durant plusieurs mois. Dimanche 28 octobre, nous sommes repassés à l’heure dite d’hiver. Utile ou controversé, le changement d’heure n’en demeure pas moins perturbant pour l’organisme !
Image d'illustration



Le changement d’heure n’est pas une exception française.

Dès 1916, l’Allemagne et l’Angleterre sont les premiers pays à instituer le changement d’heure. Cette même année, la France a, elle aussi, instauré cette mesure, jusqu’en 1946. Le choc pétrolier de 1973 a réamorcé l’intérêt du gouvernement français pour les ressources énergétiques, qui a réintroduit le passage à l’heure d’été en 1976. Au même titre que l’Union Européenne, la grande majorité des pays de l’hémisphère nord a mis en place ce changement d’heure biannuel.  

Comment s’adapter au  mieux ?

Il est scientifiquement prouvé que les changements d’heures perturbent l’équilibre biologique et affectent le moral, notamment chez les enfants et personnes âgées. Et ce, même si nous avons "gagné" une heure de sommeil ! Se coucher plus tôt la veille, en maintenant la même heure de réveil, aide le corps à s’adapter. Par ailleurs, commencer à décaler, quatre jours avant, les heures de repas et de couchers d’un quart d’heure évite les perturbations chrono biologiques. De la même façon, les lampes de luminothérapie sont des moyens efficaces de lutter contre l’absence de lumière. Ces conseils associés à une pratique régulière du sport éviteront fatigue et baisse de moral !

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Bébé : un yoga très particulier…

Grosse polémique sur les réseaux sociaux et ailleurs ! La vidéo de Lena Fokina, professeur d’éducation...
Lire la suite

Une semaine pour masser bébé

Pour la seconde année consécutive, la Semaine nationale du massage parent-bébé, qui se tient du 5 au 11...
Lire la suite