Césarienne programmée, nounous de nuit, biberon...Caroline Receveur assume ses choix

Caroline Receveur est une célèbre influenceuse, venue tout droit de la télé-réalité. Maman depuis quelques mois, elle vient de publier un article sur son blog pour raconter ses premiers pas de maman. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ces choix n'ont pas fait l'unanimité !
Caroline Receveur : elle raconte ses premiers pas en tant que maman
Caroline Receveur : elle raconte ses premiers pas en tant que maman

Caroline Receveur est maman depuis juillet dernier. Elle et Hugo, son compagnon ont accueilli un petit Marlon qui fait leur bonheur depuis plusieurs mois.

Sur son blog, Caroline Receveur a souhaité partager avec sa communauté son expérience de jeune maman.

Une césarienne programmée

Elle parle d'abord de sa volonté d'accoucher par césarienne plutôt que par voie basse : « Je n'ai pas souhaité mettre au monde Marlon par voie basse mais par césarienne. Certaines femmes ont une peur bleue de la césarienne, moi au contraire j'étais rassurée de savoir que tout serait organisé, planifié et pris en main afin d'éviter au maximum de « mauvaises » surprises le jour J. Je souhaitais aussi que mon accouchement se passe sans stress et de manière moins violente pour le bébé – et pour moi -.  J'ai choisi de vivre ce moment dans la joie, la bonne humeur en me focalisant uniquement sur l'arrivée de Marlon et non pas sur la douleur des contractions et le travail qui peut durer plusieurs longues heures. J'entends que ce processus est naturel et que l'on n'en meurt pas mais je n'ai « pas besoin de souffrir pour me sentir en vie » ni pour réaliser que je donne la vie ».

Pas de visites à la maternité

Caroline Receveur explique ensuite qu'elle et Hugo n'ont pas souhaité recevoir de visites durant les 4 jours pendant lesquels, Marlon et elle, sont restés à la maternité de la Muette (Paris). 

Elle explique qu'elle a choisi de privilégier le bien-être de son nouveau-né en le préservant du « stress » des visites, du bruit, des odeurs, etc. Elle a donc décidé de recevoir, par exemple, les grands-parents de son petit bout tranquillement, une fois qu'ils étaient rentrés chez eux. 

Nurse de maternité et nounou de nuit

Pour gérer au mieux ses angoisses de jeune maman, Caroline Receveur a choisi de faire appel à une « nurse sortie de maternité ». Pendant 2 mois, cette professionnelle de la petite enfance a donc prodigué ses conseils à Caroline et à Hugo tout en s'occupant du petit Marlon la nuit et « la journée lorsque nous devions nous absenter ».

La blogueuse explique son choix en expliquant que sa maman et les parents de son compagnon n'habitent pas à Paris, et qu'elle avait besoin de quelqu'un de confiance à qui laisser son fils. 

Par ailleurs, elle explique que le fait d'être cheffe d'entreprise ne lui a pas donné droit à un congé maternité « classique » : « pour tous ceux que je vois déjà s'insurger par la présence d'une nurse à mon domicile, sachez simplement que n'étant pas salariée, je n'ai pas bénéficié d'un « congé maternité » que ce soit avant mon accouchement (j'étais en shooting la veille) ni après la venue de Marlon. En tant que chef d'entreprise, je ne peux pas m'arrêter de travailler comme bon me semble ».

Pas d'allaitement

Dans son long article, Caroline Receveur poursuit son récit en expliquant qu'elle n'a pas souhaité allaiter Marlon : « Je n'ai pas ressenti le besoin ou eu l'impression qu'en donnant le sein, la connexion avec mon bébé serait plus forte. J'ai toujours privilégié les choses qui ont du sens et dans lesquelles je me sens à l'aise. Il est important pour moi de nourrir mon bébé avec sérénité et plaisir plutôt que de le faire dans la souffrance et sans vraiment savoir pourquoi. J'ai donc écouté mon corps et j'ai préféré nourrir Marlon au biberon ».

Elle ajoute que son métier ne lui permettait l'allaitement, dans la mesure où elle ne peut pas se rendre disponible pour allaiter son fils dès qu'il en a besoin. 

Par ailleurs, elle explique que le relation père-enfant est pour elle primordiale et que l'allaitement lui semble un rapport exclusif mère-enfant dans lequel le papa a du mal à s'insérer. 

Un torrent d'injures sur les réseaux sociaux

Les choix de Caroline Receveur en tant que maman n'ont visiblement pas plus à tout le monde. 

La jeune femme avait pourtant pris le temps, à la fin de son article de stipuler qu'elle ne donnait pas de conseils mais qu'elle racontait simplement son expérience : « Sachez que mon expérience est propre, que je n'incite personne à faire les mêmes choix que moi, ni même à les comprendre. Je suis quelqu'un qui a toujours eu des convictions et une vision de la vie un peu en marge de la société et je respecte ceux qui ne prennent pas part à ma façon de voir les choses ».

Ces précautions n'auront pas suffi visiblement, puisque la jeune femme a publié certains des commentaires qu'elle a reçus : « La santé de mes enfants passe avant tout ! et je déteste les personnes superficielles comme vous qui pensent d'abord à leur nombril plutôt qu'au minuscule petit bout de vie si précieux » ou « Au lieu de dépenser pour la nurse ou les soins hors de prix , vous auriez pu rester quelques semaines ou mois à lui apporter ce dont il avait besoin: sa mère » ou encore « elle est ridicule, pauvre gosse, quand elle en a marre elle le donne à la nurse ahah. Franchement si c'est pour faire des enfants comme ça, il vaut mieux ne pas en faire ». D'autres mamans ont quant à elle pris la défense de Caroline et de ses choix. 

Vous aimerez aussi

De moins en moins de parents prennent un congé parental

Congé parental : de moins en moins de parents le choisissent

Le nombre de parents français qui ont choisi de prendre un congé parental a baissé de 30% en 2017. On vous...
Lire la suite

Une maman se réveille de son coma au contact de son bébé

Une maman dans le coma se réveille grâce à son bébé

Au Brésil, une jeune femme a accouché alors qu'elle était dans le coma. Elle s'est réveillée au moment où...
Lire la suite

Le point sur les nounous de nuit

Parents épuisés : les nounous de nuit

De plus en plus de jeunes parents, épuisés par le manque de sommeil et qui doivent jongler avec une vie...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.