Carrière : travail et maternité, un duo gagnant !

Être maman et travailler, est-ce bien compatible ? Cette étude américaine menée par des économistes de la Réserve Fédérale de Saint-Louis va vous décomplexer. Vive les "working mums" !
Carrière : travail et maternité, un duo gagnant !
Carrière : travail et maternité, un duo gagnant !

Le saviez-vous ?

Les mères actives qui ont au moins deux enfants seraient plus productives au travail que celles qui n'en ont pas, ou encore un seul ! Les conclusions obtenues par les économistes américains battent en brèche le cliché de la maman moins impliquée dans son travail et toujours à la merci d'un congé inopiné pour enfant malade...

10 000 parents ont servis de cobayes à cette étude de grande ampleur. Il apparaît que si la productivité des mères était bel et bien affectée lors des premières années de vie de l'enfant, plus ce dernier grandi, et plus leur efficacité au travail revient à la normale, pour dépasser celle de leurs collègues quand leurs petits atteignent l'adolescence !

Selon l'un des auteurs de l'étude, une telle situation peut s'expliquer de plusieurs façon : tout d'abord, par la personnalité de ces mamans. Déterminées, elles ont en général bien planifié leur carrière et leur vie personnelle. De ce fait, quand les enfants sont arrivés, elles sont parvenues à mener de front leur vie active et leur vie de mère sans flancher.

Par ailleurs, les femmes étudiées appartiennent à un groupe social ayant bénéficié d'une bonne éducation ; elles sont donc au courant des inégalités qui subsistent entre parent et non-parents, notamment chez les femmes. Ainsi, la différence de salaire est toujours de 10 à 15% entre les femmes actives ayant un ou plusieurs enfants mineurs et celles sans enfants... Elles sont donc plus informées, plus armées et plus motivées !

Enfin, cerise sur le gâteau : ces résultats ne peuvent être taxés de sexisme, puisque les conclusions de l'étude sont presque les mêmes pour... Les papas ! Ils seraient eux aussi plus productifs au travail à partir de 2 enfants. En revanche, côté salaire, il reste une inégalité, puisque les pères d'enfants pas encore majeurs gagnent, eux, mieux leur vie que ceux qui n'en ont pas, à l'inverse des mères... Encore un effort !

Source : today.com

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Couple : retrouver une intimité

Couple : retrouver une intimité

Un enfant, deux enfants, trois enfants... Comment faire pour qu'à l'arrivée de chacun d'eux le couple reste...
Lire la suite

Pauvreté : les enfants victimes de la crise

19,5 % des enfants français vivaient en 2011 dans un foyer sous le seuil de pauvreté. Une situation...
Lire la suite