Canada : les jumeaux miracle nés à 8 jours d’intervalle !

Le drame a été évité de justesse, grâce à une équipe médicale performante et à la rage de vivre des bébés !
Image d'illustration

Tout avait très mal commencé pour Emyr et Esai : alors enceinte de 8 semaine, leur maman, Edonna, subit une fissure de la poche des eaux de l’un des deux bébés. Admise à l’hôpital, les médecins lui donnent peu d’espoir et lui conseillent de se concentrer sur l’autre jumeau, pensant que le bébé ne survivrait pas…

Mais contre toute attente, l’enfant survit et l‘accouchement ne se déclenche pas. Edonna peut sortir de l’hôpital… Pour être y ramenée, 3 semaines plus tard ! Elle est alors transférée par avion dans un centre hospitalier d’Halifax, au Canada. Encore deux semaines s’écoulent avant qu’elle ne donne naissance prématurément, le 25 novembre, à Emyr, 850 grammes. Un tout petit bébé qui s’est déjà beaucoup battu pour sa survie !

Edonna est toujours enceinte du jumeau d’Emyr, pour sui tout semble aller bien. Malheureusement, la "jeune-future" maman a contracté une infection lors de la naissancede son premier bébé : il faut donc faire naître en urgence Esai, le frère d’Emyr, 8 jours plus tard ! Un bébé d’1, 3 kg qui se porte comme un charme !

Cette grossesse angoissante et ces naissances compliquées sont maintenant derrière eux : les parents des jumeaux peuvent à présent goûter aux joies des fêtes de fin d’année l’esprit tranquille, avec deux bébés aujourd’hui en bonne santé !

Source : atlantic.ctvnews.ca

Publié le 20-12-2013 à 10:29 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Accouchement : quand la nounou est aussi sage-femme…

Christelle, assistante maternelle agréée de Cornebarrieu (Haute-Garonne), a eu l’occasion d‘ajouter une...
Lire la suite

Grande prématurité : des parents refusent l’acharnement thérapeutique

La difficile décision de ce couple de Saintes (Charente-Maritime) relance le débat sur le maintien en vie.
Lire la suite

États-unis : la date du terme de la grossesse remise en cause

Aujourd’hui, seuls les petits américains nés entre la 39e et la 40e semaine de grossesse seront considérés...
Lire la suite