Calmer les pleurs de votre bébé

Les premières années, votre enfant va certainement beaucoup pleurer. C'est toujours difficile à supporter pour les parents, parfois même déroutant quand la raison des pleurs n'est pas identifiée, mais n'oubliez pas qu'avant même de savoir parler, c'est sa façon de communiquer !
calmer-les-pleurs-de-votre-bebe
calmer-les-pleurs-de-votre-bebe

Pourquoi votre bébé pleure-t-il ?

Les raisons sont multiples, mais ne sont pas forcément anormales ou inquiétantes. Votre enfant a peut-être faim ou soif, trop chaud ou au contraire trop froid. Peut-être a-t-il envie de dormir, ou que sa couche est sale ? Dans ces cas-là, il est facile de remédier à ces inconforts passagers.

Parfois, votre tout-petit pleure car il a mal quelque part : colique, fièvre, poussée dentaire, maladie. Pour le soulager, n'hésitez pas à consulter votre médecin.

Enfin, il existe des raisons psychologiques aux pleurs de votre bébé : il est triste ou angoissé et a besoin de dépenser cette énergie négative. Il peut aussi vouloir attirer votre attention ou sent que vous êtes anxieux ou déprimé. La fin de la journée est également propice aux crises d'angoisse.

Comment le calmer ?

Ne laissez pas pleurer votre bébé : allez-le voir, vérifiez que tout va bien et qu'il n'est pas malade. Rassurez-le en le prenant dans vos bras et en le berçant doucement. Marchez un peu en le portant, le contact corporel est primordial en cas de gros chagrin. De même, parlez, chantez-lui une berceuse : la musique, tout comme votre voix, adoucit les mœurs.

Même si ce n'est pas l'heure, n'hésitez pas à lui donner un bain, sans forcément le savonner s'il est déjà propre : l'eau tiède le détendra.

Si vraiment rien n'arrive à le consoler, sortez et faites une grande balade en poussette, cela apaisera tout le monde.

Si vous craquez

Crier sur votre enfant ne peut que faire empirer les choses. Si vous sentez que vous perdez le contrôle, n'hésitez pas à passer la main à un autre adulte, parent ou ami. Si ce n'est pas possible, mettez votre enfant dans son lit, en sécurité, et isolez-vous quelques minutes dans une autre pièce, le temps de vous calmer. Attention, ne secouez votre tout-petit sous aucun prétexte, les risques de séquelles neurologiques sont réels.

En savoir plus :

Comment gérer votre fatigue de parents

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Une journée avec Papa : Les repas

Une journée avec Papa : Les repas

Vous passez une journée rien que votre bébé et vous, en tête à tête, sans sa maman. Profitez de cette...
Lire la suite

Pour un sommeil sans souci : dormir avec la sucette ?

Pour un sommeil sans souci : dormir avec la sucette ?

Le réflexe de succion est très fort chez votre tout petit. In utero, il suçait déjà régulièrement son pouce...
Lire la suite