Boissons énergisantes : pas pour les enfants !

Cela paraît évident, et pourtant... Les boissons énergisantes n'ont pas leur place dans une alimentation équilibrée pour les enfants, rappelle cette étude américaine !
Boissons énergisantes : pas pour les enfants !
Boissons énergisantes : pas pour les enfants !

En 2013 aux États-Unis, 6 000 enfants âgés de moins de 6 ans ont été victimes d'un excès de boisson énergisante, enrichie en caféine. Des intoxications qui ont même fait l'objet d'appels à des centres antipoison locaux, voire d'hospitalisation pour 2 000 d'entre eux ! Une situation préoccupante, selon le pédiatre de l'hôpital du Michigan Steven Lipshultz.

Troubles cardiaques et neurologiques, crises d'épilepsie, attaques cérébrales...

La liste des effets potentiellement dramatiques de ces boissons, destinées aux adultes, a en effet de quoi inquiéter. C'est encore pire pour les enfants ! En cause : le taux très élevé de caféine dans ces produits. Chez les moins de 12 ans, la consommation quotidienne de caféine ne devrait pas excéder 2,5 mg par kilo de poids.

Pour un enfant de 6 ans pesant en moyenne 25 kg, une dose de 50 mg de caféine est donc potentiellement très toxique ! Or, les boissons énergisantes en contiennent en moyenne 80 mg pour 250 ml... En comparaison, le Coca-Cola et ses 32 mg de caféine par canette de 330 ml apparaît donc comme une boisson "saine"...

Selon le docteur Lipshultz, la plupart des cas d'empoisonnement de jeunes enfants par des boissons énergisantes serait involontaire ; les adultes de l'entourage de l'enfant en consomment et celui-ci peut être tenté... Le médecin recommande donc la plus grande prudence. En France, L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) recommande d'être "particulièrement vigilant vis-à-vis des apports en caféine, notamment via les boissons dites énergisantes, pour certains consommateurs, en particulier les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et adolescents, les personnes sensibles aux effets de la caféine ou présentant certaines pathologies notamment certains troubles cardio-vasculaires, psychiatriques et neurologiques, insuffisance rénale, maladies hépatiques sévères.".

Publié le 19-11-2014 à 00:00 | Mis à jour le 29-05-2018 à 09:17 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Grossesse et cigarette électronique : je peux, je ne peux pas ?

Grossesse et cigarette électronique : je peux, je ne peux pas ?

Pour les fumeuses, la grossesse est un défi : il faut arrêter la cigarette, et ce n'est pas toujours...
Lire la suite

Polémique : en justice pour refus de vaccination !

Ce couple de l’Yonne comparaît devant la justice pour maltraitance. La raison ? Ils refusent de faire...
Lire la suite