Bientôt un test de grossesse en appli sur smartphone

Découvrir sa grossesse grâce à  son téléphone portable ? Le prototype mis au point par des chercheurs allemands serait très prometteur. Il permettrait d'utiliser son smartphone pour analyser différents fluides corporels.
Image d'illustration



Un article publié le 23 juin par The Optical Society explique que des chercheurs de l’université d’Hanovre seraient bientôt en mesure de commercialiser un capteur pour smartphone capable de détecter une grossesse, un diabète et d'autres maladies  infectieuses.

Effectuer des analyses biologiques avec un capteur

Encore à l'état expérimental, le capteur optique mis au point par les allemands serait à même d'effectuer des analyses biologiques à partir de sang, de salive ou d’urine. Il pourrait ainsi diagnostiquer une grossesse, dépister un diabète ou une maladie infectieuse et analyser les variations hormonales. L'analyse serait ensuite transmise en temps réel sur le téléphone par l’intermédiaire d'une application dédiée. Testé avec plusieurs concentrations de glycérol, la sensibilité du capteur serait similaire à un équipement spécialisé.
Encore à l'étude, les chercheurs affirment que la commercialisation de tels dispositifs  pourraient être facilement intégrés dans une coque pour smartphone.

Un dispositif précieux dans les pays en voie de développement

Le capteur optique à résonance plasmonique pourrait constituer un outil médical précieux, en particulier dans les pays en voie de développement. En effet, les personnes atteintes de maladies chroniques pourraient pratiquer elles-mêmes la plupart des  analyses courantes et les transmettre à leur médecin sans avoir à se déplacer.  
Dépister des maladies infectieuses, détecter des tumeurs cancéreuses, prévoir un  risque d’AVC,  réaliser des tests de grossesse, contrôler sa glycémie... Le capteur nomade permettrait à de très nombreux utilisateurs d’accéder enfin aux soins, rapidement et grâce à un matériel peu coûteux et peu encombrant.
Face à un tel enjeu, les chercheurs espèrent obtenir sans tarder une version commercialisable du capteur.

Publié le 07-07-2015 à 16:01 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Adolescentes enceintes au Vénézuela : un fléau

Grossesse ado : au Venezuela, une campagne-choc

Pour lutter contre les grossesses adolescentes très fréquentes dans le pays, deux ONG vénézuélienne ont...
Lire la suite

FIV et fausses couches : le nombre d’ovules en question

Moins les femmes soumises à un traitement dans le cadre d’un processus de FIV produisent d’ovules, plus le...
Lire la suite

Avortements sélectifs : en Europe aussi…

Déjà dénoncés en 2013 en Grande-Bretagne, les avortements sélectifs (IVG sur des fœtus filles) seraient de...
Lire la suite