Bien choisir les couches jetables (Page 2)

Petites, pour la nuit, pour les débuts de la marche, bio, de marque ou discount, l'univers des couches est vaste et complexe. S'ajoute à cela la question épineuse du prix ! Un détail qui prend de l'ampleur quand on se met à imaginer le nombre de couche qu'il faut entre la naissance et les 3 ans de l'enfant...
Bien choisir les couches jetables
Bien choisir les couches jetables

Une couche jetable, vue de près

Une couche est composée d'un change imperméable, dans lequel on a placé un gel absorbant (parfumé ou non), sur lequel est posé un voile très fin composé de multiples alvéoles.
Les micro-capteurs super absorbants répartis dans tout le coussin retiennent le liquide au fond du change. Le bébé a donc les fesses au sec même s'il y a des selles ou de l'urine.
La plupart des couches et ce quelle que soit la marque propose :
- des côtés extensibles,
- des attaches collantes ou des scratchs superposables. On doit pouvoir réajuster la couche autant de fois que nécessaire, la qualité de ces attaches est donc importante.

Les couches dry ou hyper absorbantes

On retrouve ces types de couches dans toutes les tailles. Généralement, ce sont les seules couches que l'on retrouve pour les tailles T0 (nouveau-né ou « new born »), T1 et T2.

Pourquoi ? C'est très simple, ces couches doivent absorber avant tout car l'enfant urine souvent et a des selles (molles) autant de fois que de tétées. Il ne doit donc pas rester les fesses dans l'humidité.

Les avantages :

  • des barrières latérales étanches et plus hautes pour éviter les fuites à l'entrejambe,
  • un système micro-aéré de petites alvéoles pour permettre une aération et prévenir les rougeurs,
  • un système antifuite.

Certaines marques proposent dans leur gamme pour nouveau-né une découpe très pratique destinée au cordon ombilical. Ce sont des couches unisexes.
Certains fabricants ont privilégié plusieurs matelas à l'intérieur de ces couches pour faciliter l'absorption des selles molles. La peau du bébé n'est plus en contact avec les selles, elle s'irrite moins.

Les couches « fit »

Ces couches ont des côtés très extensibles. Elles « épousent les formes » du bébé qui se met en mouvement : sur le dos, sur le ventre, assis, debout, puis en marche. Ces couches sont destinées à parer toutes les fuites de l'enfant qui se déplace. Avec ses côtés en stretch et ses attaches extensibles, elles sont parfaites pour faciliter les mouvements.

Les avantages :

  • un entrejambe avec matelas absorbant étroit,
  • des élastiques antifuites autour des cuisses,
  • une taille avec des côtés plus extensibles en stretch,
  • ses attaches scratchs extensibles.

Les couches-culottes à enfiler

De nombreuses marques proposent des couches-culottes qui s'enfilent comme de véritables dessous. Destinées aux jeunes enfants en phase d'apprentissage de la propreté, ces couches peuvent s'avérer très utiles.

Les avantages :

  • matelas très absorbant,
  • facile à enfiler et à enlever,
  • côtés qui se déchirent pour aller plus vite,
  • existent souvent en modèle rose pour fille et bleu pour garçon.

On en trouve à partir de 9 kg. Certaines marques proposent des dessins à l'intérieur de la couche qui s'effacent au contact de l'urine. L'enfant doit donc éviter d'uriner dedans s'il veut continuer à voir les dessins : un moyen d'apprentissage comme un autre...

Les couches bio

Souvent les sachets de couches bio sont biodégradable à 100 %.

Les avantages :

  • le coussin absorbant ne possède pas de chlore,
  • le film imperméable est respirant mais aussi 100 % biodégradable,
  • les élastiques (cuisses et taille) offrent un bon confort à bébé sans risques de fuites,
  • les scratchs sont élastiques et repositionnables,
  • sans latex ni parfum.

La plupart sont composées d'amidon de maïs.

Couches de piscine

Il s'agit en fait de sorte de maillot de bain jetable.

Les avantages :

  • ne se déforme pas et ne gonfle pas au contact de l'eau, contrairement aux couches classiques ;
  • évite de disperser les urines ou autres grâce à sa matière absorbante et ses barrières antifuites ;
  • très facile à utiliser avec ses côtés déchirables.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Polémique : faut-il laisser bébé pleurer ?

Selon nos grands-mères, cela leur "fait les poumons"… Aujourd’hui, de moins en moins de parents laissent...
Lire la suite

Plus de couches Huggies en France

Plus de couches Huggies en France

Le groupe Kimberly-Clark, qui produit les couches de marque Huggies, annonce son retrait du marché français...
Lire la suite

Parents défavorisés : les couches créent du stress…

La précarité économique quand on est parents, c’est déjà stressant… Mais d’autres facteurs peuvent venir...
Lire la suite