Attention aux compliments !

Féliciter ses enfants, c’est bien ! Mais gare à ne pas trop en faire…
Image d'illustration

Certains enfants ont du mal à prendre confiance en eux. Plus timides, moins fonceurs, plus sensibles à la critique ou encore moins persévérants que les autres… C’est souvent dans leur nature ! Et naturellement, en tant que parents, nous avons tendance à les encourager encore plus que les autres, en les félicitant à outrance… Erreur !

Des chercheurs en psychologie de l’Ohio State University se sont aperçu que trop complimenter les enfants ayant une faible estime d’eux-mêmes serait carrément… contre-productif ! Pour cela, ils se sont livrés à plusieurs expériences : dans l’une d’entre elles, le comportement de parents (des mamans à 88%) avec leurs enfants a été observé au cours d’une séance d’exercices de maths. En moyenne, ils ont félicité et encouragé leur progéniture 6 fois sur la durée de la session, et 25% de ces compliments n’avaient pas de réelle justification…

Dans une autre, des enfants ont été invité à reproduire un tableau célèbre et leurs dessins ont été évalués par deux type de critiques : certains notant "juste", d’autre surnotant et gonflant l’appréciation. Dans ce cadre, les enfants souffrant d’une faible estime d’eux-mêmes et ayant été très bien notés ont eu tendance, pour l’exercice suivant, à choisir un dessin plus facile à reproduire (pour être sûrs d’y arriver !), alors que les enfants bien notés ayant confiance en eux ont, eux, choisi des images plus compliquées, se lançant ainsi un véritable défi !

En conclusion : nos compliments, s’ils partent d’une bonne intention, ont tendance à mettre la pression sur nos enfants ! S’ils n’ont pas tellement confiance en eux, ils vont alors penser qu’ils sont condamnés à bien faire ! Le genre de sentiment qui risque de le brider et de le paralyser, l’empêchant d’aller de l’avant… Sachez doser les félicitations !

Source : santelog.com

Publié le 06-01-2014 à 08:51 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #psycho

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Une nouvelle maternité réquisitionnée pour l’hiver

Après Besançon, c’est au tour de Paris d’ouvrir les portes d’une de ses anciennes maternités aux plus...
Lire la suite

Gérer la première séparation

Gérer la première séparation

Entre trois et six ans vient le temps de l'école et, pour beaucoup, de la première séparation. Un cap qui...
Lire la suite