Allocations familiales : ce qui va changer dès le 1er juillet

Image d'illustration

Un nouveau barème sera appliqué sur les allocations familiales à partir du 1er juillet. Les changements apportés tendent à réduire les allocations aux ménages les plus aisés pour que la Sécurité sociale fasse quelques économies et que ce système tende vers plus de « justice sociale ».

La mise en place de plafonds de ressources

Contrairement aux autres années, les familles qui ont le même nombre d’enfants à charge ne vont plus toucher les mêmes aides puisque les allocations familiales vont être attribuées selon un plafond de ressources. De nouveaux barèmes qui feront l’objet d’une revalorisation annuelle ont été établis afin de déterminer le montant auquel chaque foyer a droit. Concrètement, il y aura désormais deux plafonds de revenus selon le nombre d’enfants par famille. Pour les couples avec deux enfants, le premier palier est de 67 140 € et le deuxième palier de 89 490 €. Pour chaque enfant à charge supplémentaire, un montant de 5 595 € est accordé pour chaque palier.

Quel sera désormais le montant des allocations familiales ?

Dès le 1er juillet, seules les familles qui se trouvent au-dessous de la barre du premier palier pourront continuer à toucher le même montant d’allocations que les années précédentes. Les ménages situés au-dessus du premier palier verront leurs aides pratiquement réduites de moitié, soit 64,67 € pour 2 enfants, 147,53 € pour 3 enfants et 230,38 € pour 4 enfants. Les familles dont les revenus dépassent le second palier ne toucheront plus que 31,34 € pour 2 enfants, 73,76 € pour 3 enfants et 115,19 € pour 4 enfants. À noter qu’une majoration de 32,34 € (premier palier) et de 16,17 € (deuxième palier) est octroyée pour les enfants de 14 ans et plus. La Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf) estime le nombre de ménages touché par cette baisse à près de 485 000, soit environ 10 % des bénéficiaires de ces allocations.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Disputes au sein du couple : des conséquences sur le lien père-enfant

Dans un couple qui va mal, où les tensions et les disputes sont nombreuses, c’est le lien entre le père et...
Lire la suite

Psycho : quand les mamans se sentent jugées…

Il est 18 h, le bus est plein et votre bébé, fatigué, se met à pleurer sans discontinuer. Une situation...
Lire la suite