"Allergique" à la grossesse !

Claire Carter, jeune maman de deux petite fille, souffre d’un mal peu connu : la cholestase gravidique. A chaque grossesse, elle a développé des symptômes insupportables…
Image d'illustration

Non, la grossesse n’est pas toujours un long fleuve tranquille ! Claire Carter en sait quelques chose…Cette jeune britannique de 30 ans souffre en effet d’une pathologie particulière et mal connue : la cholestase gravidique. Une maladie qu’elle a découverte lors de sa première grossesse.

La jeune femme endure alors des crises de vomissements intenses, jusqu’à 30 fois par jour ! La sage-femme qui la suit ne voit pourtant rien d’anormal à ces nausées violentes… Mais, à 20 semaines de grossesse, ces dernières disparaissent comme par enchantement. Mais c’était pour faire place à des symptômes bien pires…

Claire ressent alors des démangeaisons insupportables et incontrôlables. Sa peau la brûle à l’endroit des démangeaisons ! A bout, il lui arrive d’utiliser des fourchettes ou des couteaux pour se gratter, jusqu’au sang… Après 10 semaines à ce régime insoutenable, la jeune femme se rend à l’hôpital où, après de nombreux examens, on lui diagnostique enfin une cholestase gravidique.

Cette pathologie de la grossesse se caractérise par un dysfonctionnement du foie. C’est comme si l’organisme considérait le fœtus comme un corps étranger dangereux qu’il fallait éliminer à tout prix ! S’ensuivent des réactions en chaîne, dont des difficultés pour l’organe à métaboliser la bile, qui devient alors toxique. Bref, un véritable auto empoisonnement qui se traduit part des démangeaisons insupportables, mais peut aussi conduire à des décès in utero !

Heureusement, la maladie est détectée à temps chez la jeune femme qui donne naissance, par césarienne, à sa fille Phoebe à 31 semaines de grossesse seulement. Un bébé prématuré mais en parfaite santé ! "De façon incroyable, juste une semaine après mon accouchement, les symptômes de la cholestase ont commencé à disparaître et ma vie est redevenue normale", confie Claire au quotidien Daily Mail.

Depuis, la jeune femme, pas échaudée, a donné naissance à une seconde petite fille à 34 semaines de grossesse, en ayant enduré les même symptômes, encore plus intenses ! "J’ai été mise sous traitement lors du diagnostic à 25 semaines, ce qui a réduit l’intensité des démangeaisons et rendu les sensations de brûlure à peu près tolérables", raconte-t-elle. "Je sais que j’ai une chance incroyable, j’ai été touchée par la cholestase gravidique et beaucoup de femmes perdent leur bébé à cause de cela.".

Source : dailymail.co.uk

Publié le 09-09-2014 à 14:19 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

La tension artérielle, à surveiller pendant la grossesse

L’hypertension artérielle est une affection qui peut être dangereuse chez la femme enceinte. Les médecins...
Lire la suite

Le mal des transports

Le mal des transports

Évitez le calvaire du voyage ! Votre enfant a mal au ventre, il ne parle plus et se sent mal :...
Lire la suite

L'enfant en voiture : quels risques en cas d'accident ?

L'enfant en voiture : quels risques en cas d'accident ?

L'importance de bien attacher votre enfant. La voiture donne une fausse sensation de sécurité et, bien...
Lire la suite