Allaitement : le réflexe d'éjection fort (REF)

Vous allaitez, vous avez du lait en quantité, mais pourtant les tétées ne se passent pas bien : bébé s'étrangle, laisse couler du lait, a de nombreuses régurgitations, pleure au moment des repas... Et si vous aviez un réflexe d‘éjection fort ? Un petit souci répandu !
Allaitement : le réflexe d’éjection fort (REF)
Allaitement : le réflexe d’éjection fort (REF)



Le réflexe d'éjection

La production de lait maternel est un mécanisme de haute précision ! Tout commence par la stimulation du mamelon : bébé commence à téter. Aussitôt, un signal sensoriel est transmis au cerveau et va permettre la libération d'ocytocine, l'hormone qui favorise la "mise en route" de la production. En arrivant, par voie sanguine, au niveau du sein, l'ocytocine déclenche des micro-contractions au niveau des alvéoles contenant le lait : c'est le réflexe d'éjection. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un réflexe : il est donc impossible à contrôler !

Le réflexe d'éjection fort (REF)

Le processus est le même pour toutes les mères et permet de délivrer la dose idéale de lait. Mais il arrive que le réflexe d'éjection soit trop fort : le lait est alors éjecté trop rapidement et en trop grande quantité. Résultat : bébé ne parvient plus à suivre le rythme ! Il reçoit trop de lait à la fois, tète trop vite, s'étrangle, pleure... Un REF provoque également des régurgitations fréquentes chez bébé et parfois des coliques. Le problème est amplifié si bébé a vraiment très faim et se jette sur le sein !

Les causes d'un réflexe d'éjection fort

Elles sont mal connues, mais une chose est sûre : comme il s'agit d'un processus physiologique réflexe, difficile de le contrôler... Toutefois, certaines observations laissent penser que le REF concerne surtout des mamans qui consomment beaucoup de produits laitiers à base de lait de vache. Si c'est votre cas, faites une pause de yaourts, fromages blanc et autres crème fraîche ! Par ailleurs, la production d‘ocytocine est très dépendante de l'état émotionnel de la maman : plus vous serez détendue au moment de la tétée et plus cette production sera normalisée.

Les solutions

-    Le réflexe d'éjection n'est jamais aussi fort qu'en début de tétée : il se calme ensuite. Essayez de tirer un peu de votre lait avant chaque tétée afin de l'atténuer.
-    Pour allaiter, privilégiez les positions qui vous permettent de jouer avec la gravité ! Allongée, ou avec le buste le plus penché possible en arrière : cela atténuera mécaniquement la force de votre éjection.
-    Si bébé s'étrangle en cours de tétée, retirez-lui doucement le mamelon et pressez votre sein pour faire sortir quelques jets et atténuer ainsi leur force.
-    Préférez faire téter bébé lorsqu'il est très calme, en limite d'endormissement : un bébé tonique et "vorace" va ajouter la force de sa succion à votre réflexe d'éjection fort, catastrophe assurée !

Dans tous les cas, tranquillisez-vous : un réflexe d'éjection fort a tendance à se calmer sur la longueur de l'allaitement. Quant à bébé, faites-lui confiance : avec le temps, il saura parfaitement s'adapter et s'habituer à ce débit généreux...

Publié le 29-04-2013 à 08:48 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #alimentation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Manger équilibrer pour réduire les complications à la naissance

Accouchement compliqué, prématurité et alimentation : un lien confirmé

Selon les résultats d'une étude parue dans le Journal of Nutrition, le régime alimentaire habituel des...
Lire la suite

Stress et grossesse : soigner son assiette pour être zen?

Future maman et consommatrice de poisson et de fruits ? Bingo ! Vous avez toutes les chances de...
Lire la suite

Des cantines gratuites pour les familles les plus pauvres ?

Des cantines gratuites pour les familles les plus pauvres ?

Des députés ont déposé une proposition de loi pour rendre les cantines scolaires gratuites pour les...
Lire la suite