Alimentations, médicaments, cosmétiques : faites du tri!

Si vous êtes enceinte, attention à certains aliments, médicaments et cosmétiques. Si certains peuvent être utilisés sans danger, d'autres comportent des risques pour vous et votre bébé. Faisons le point ensemble sur ce qu'il convient de faire en toute sécurité.
Alcool, médicaments, cosmétiques : attention pendant la grossesse !
Alcool, médicaments, cosmétiques : attention pendant la grossesse !

Côté alimentation

Le régime idéal, vous le savez, reste un régime équilibré où l'on consomme de tout.

Enceinte, vos besoins et votre appétit sont différents, et plusieurs aliments sont à proscrire. Alors restez vigilante et suivez nos conseils pour prévenir certains désagréments.

La toxoplasmose et la listéria

La toxoplasmose et la listéria comptent parmi les infections et bactéries à prévenir, car elles sont dangereuses pour votre bébé.

La toxoplasmose est présente dans les fruits, les légumes et la viande, et la listéria dans les produits laitiers, les fruits de mer, les charcuteries, les produits en gelée...

Ces aliments doivent être consommés avec une extrême attention, voire  supprimés de votre régime alimentaire.

Une solution ? Épluchez et nettoyez fruits et légumes si vous devez les consommer crus, la viande doit être très cuite, et oubliez les sushis et la croûte du fromage !

L'alcool

La consommation d'alcool est déconseillée lors d'une grossesse. 

Les risques ? Prématurité, petit poids à la naissance, syndrome d'alcoolisation fœtale. Les recherches ne permettent pas de savoir à quel moment une consommation d'alcool, même en faible quantité impacte de manière négative le fœtus. Dans le doute, les autorités sanitaires françaises recommandent aux femmes enceintes de consommer 0 alcool au cours de leur grossesse. 

La caféine

Concernant le café, rien n'est scientifiquement prouvé même si sa consommation serait à l'origine d'un petit poids à la naissance. Quoi qu'il en soit, la caféine entraîne brûlures d'estomac, troubles du sommeil et accélération du rythme cardiaque. SI vous le pouvez, autant vous en passez, préférez plutôt une bonne tisane !

Le gras et le sucre

Enceinte, vous avez peut être tendance à vouloir ne pas vous priver.

Mais ce n'est pas une raison pour vous ruer sur des aliments trop riches en sucres ou en graisses.

On le sait, un régime trop riche en lipides peut provoquer des risques d'accidents cardiovasculaires, de diabète et même de césarienne pour les futures mamans.

Sans tomber dans l'obsession de la nourriture, il vous suffit de surveiller votre assiette et de contrôler peut être certaines envies. La clé d'une bonne alimentation reste des repas équilibrés avec des protéines, des glucides et des lipides en quantité raisonnables, et, bien sûr, de petits plaisirs à l'occasion.

Les médicaments

Pas d'automédicamentation

Un principe de base, que vous soyez enceinte ou non, c'est d'éviter l'automédication, même si vous avez tendance à bien connaître les médicaments ou que vous les avez déjà utilisés.

Les médicaments et même l'homéopathie contiennent des principes actifs qui circulent dans le sang, pouvant traverser la barrière placentaire et agir sur le développement du fœtus.

Même un petit rhume nécessite une consultation chez son médecin ou l'avis d'un pharmacien.

L'avis systématique d'un médecin 

En cas de maladie chronique, consultez votre médecin traitant et avertissez-le de votre grossesse : votre traitement pourra être modifié ou simplement adapté pour pouvoir être poursuivi pendant votre grossesse.

Selon le stade de votre grossesse, un médicament ne va pas agir de la même façon sur le fœtus. Donc, un traitement proscrit au cours du premier trimestre pourra très bien être administré aux second et troisième trimestres.

Antibiotiques et psychotropes restent dans le peloton de tête des médicaments les plus prescrits en France. Très nombreux et variés, certains vous seront interdits. Et parce qu'ils sont aussi très actifs, votre médecin pourra vous prescrire un traitement plus doux.

Concernant l'homéopathie, restez vigilante ! Pour les remèdes liquides, essayer de diluer au maximum les préparations, et sachez que les teintures mères vous sont interdites.

Concrètement, les médicaments à éviter sont l'aspirine, les décongestionnants nasaux, les antibiotiques et antifongiques, les médicaments hormonaux, les traitements psychotropes, les antimigraineux, les laxatifs et les anti-inflammatoires.
Le paracétamol est bien toléré, à condition bien sûr de respecter la posologie.

Les cosmétiques

Les cosmétiques traditionnels, tels que les gels douche, shampooings, crèmes et autres contiennent des substances actives et chimiques qui peuvent agresser votre peau plus réactive et fragile.

Les risques ne sont pas dangereux pour votre santé mais c'est peut être le bon moment pour revenir au naturel. Les produits biologiques et écologiques sont généralement plus doux et moins agressifs avec votre peau et vos cheveux. Pensez-y !

Abonnez-vous à la Bébiwicks pour recevoir chaque semaine votre suivi personnalisé de grossesse.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Bien manger: combattre le grignotage

Bien manger: combattre le grignotage

Le grignotage systématique est très mauvais pour la santé, car il entraîne des problèmes de surpoids et de...
Lire la suite

Les berceuses, alliées de la santé de bébé !

Lui fredonner des chansons douces pourrait bien l’aider à supporter mieux certaines situations…
Lire la suite

Les cantines proposeront des repas végétariens

Cantines scolaires : un repas végétarien obligatoire une fois par semaine

A partir du 1er novembre 2019, une nouvelle loi entrera en vigueur. A compter de cette date, les cantines...
Lire la suite