Alimentation : la chasse au gluten, même pour les enfants

Si l’intolérance au gluten est une réalité qui concerne un certain nombre d’adultes et d’enfants, il est impossible de nier qu’un certain effet de mode s’en mêle…
Image d'illustration

Chez vous, c’est avec ou sans gluten ? Depuis quelques années, cette protéine est tombée en disgrâce : il a d’abord l’intolérance au gluten, une pathologie connue pouvant conduire à une maladie coeliaque, qui affecte l’intestin grêle. Très pénible, on ne lui connaît qu’un seul remède : l’éviction à vie de tout aliment contenant du gluten

Une forme atténuée de cette intolérance existe également, se manifestant par un inconfort digestif lors de l’absorption de cette protéine que l’on retrouve essentiellement dans le blé et ses dérivés. Là encore, il faut éviter les produits en contenant.

Mais depuis quelques temps, le gluten serait mis au ban pour de mauvaises raisons ! En effet, après que différentes stars aient déclaré avoir renoncé au gluten pour perdre des kilos (certaines invoquant une "intolérance" imaginaire…) et que des sportifs aient annoncé y avoir renoncé également et retrouvé une meilleure forme physique, la guerre au gluten est déclarée !

Moyennant quoi, le gluten est aujourd’hui perçu par une grande partie de l’opinion publique comme une substance nocive. Et cela commence dès le berceau ! Si le gluten ne doit en effet pas être introduit avant 4 mois dans l’alimentation de bébé, de plus en plus de parents renoncent carrément à proposer pain et autres aliments en contenant à leurs enfants.

Et les industriels de l’agro-alimentaire l’ont bien compris ! Selon le site Agro-media, 10,7% des aliments pour enfants lancés en 2013 se proclamaient sans gluten, contre seulement 5,3% en 2010. Une consommation dans l’air du temps qui surferait, selon les spécialistes, sur la vague de crainte des allergènes en tous genres. Les industriels qui ont investi ce créneau voient même plus loin : en convertissant les enfants dès le plus jeune âge, ils espère convaincre les parents des bienfaits d’une alimentation sans gluten

Mais attention : des professionnels de santé tirent la sonnette d’alarme, car adopter un régime sans gluten (suppression totale des produits céréaliers traditionnels) n’est pas sans conséquences sur la santé d’une personne qui ne présente aucune intolérance ou maladie coeliaque, à fortiori un enfant : les produits sans gluten sont souvent beaucoup moins nutritifs, pauvres en fibres, en vitamines et en minéraux…

Sources : agro-media.fr et extenso.org

Publié le 07-07-2014 à 10:10 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #alimentation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Grossesse et hygiène alimentaire

Grossesse et hygiène alimentaire

Parasites et bactéries sont à fuir pendant la grossesse. Heureusement, respecter quelques règles d'hygiène...
Lire la suite

Ma tentative d’allaitement pour mon fils

Anne et l’allaitement, une histoire compliquée ! Pas fermée à l’idée d’allaiter mais très sensible aux...
Lire la suite

Allaitement : des difficultés pour 92% des mamans

Allaiter, ce n’est pas inné ! Selon une équipe de chercheurs américains, 92% des mamans éprouvent des...
Lire la suite