Alimentation de l'enfant : un âge pour tout !

L'étude Nutri Bébé 2013 se penche sur les comportements alimentaires des tout petits.
Alimentation de l'enfant
Alimentation de l'enfant

L'étude

Globalement, il y a du mieux ! Selon l'étude, les parents (ce sont majoritairement des mamans qui ont été interrogées...) se sont beaucoup détendus par rapport au repas : les refus et les dégoûts de leurs tout petits ne provoquent plus de crises, ou du moins bien moins souvent !

Les repas sont plutôt des moments de plaisir, de convivialité et de découverte.

Au moment de la diversification, les mamans sont environ 50% à ne pas insister pour que leur enfant goûte un aliment qu'il repousse, contribuant ainsi à apaiser l'ambiance autour du repas. Mais 30% d'entre elles repropose l'aliment incriminé plus tard, appliquant ainsi les recommandations des nutritionnistes et des pédiatres !

Mais après 12 mois, les choses se gâtent... En effet, bébé a grandit, il devient de plus en plus autonome, et les parents délaissent alors le soin apporté à la nourriture et optent majoritairement pour une alimentation "de grand", c'est-à-dire... La même que les adultes !

64% des enfants de 1 an mangent ainsi à la table familiale et 60% ont la même chose dans leur assiette que leurs parents.

Conséquence : 1/3 des 12 mois et plus consomment des frites au moins une fois par semaine et plus d'un enfant de 2 ans sur 3 boit du soda ou des boissons sucrées...

Une erreur, selon les experts de la nutrition infantile, puisque le régime des adultes est souvent trop chargé en protéines, en sel et en sucres. Des apports inadaptés qui pourraient faire le lit d'une obésité future !

Les spécialistes rappellent donc que concernant les protéines, par exemple, la règle des "10 grammes par jour et par année" reste valable jusqu'à au moins 3 ans, voire au-delà.

Le nomadisme alimentaire

Parmi les autres enseignements de cette étude, la généralisation des repas pris devant les écrans, mais aussi celle du "nomadisme alimentaire" : aujourd'hui, on ne mange plus systématiquement autour de la table de la salle à manger, mais dans la cuisine, sur le canapé ou dans le jardin, suivant les envies.

Conséquence : une absence de repères clairs pour les plus petits qui n'assimilent plus le repas à un lieu en particulier, et qui encouragerait le grignotage...

À méditer !

Source : sante.lefigaro.fr

Publié le 27-11-2013 à 10:23 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #alimentation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Noël gourmand : des recettes à faire avec les enfants

Noël gourmand : des recettes à faire avec les enfants

Toutes nos idées pour s'amuser et se régaler en famille. Avec de la pâte d'amandes, facile à modeler, vos...
Lire la suite

Recette d’été : muffins aux mûres

Les mûres, c’est de saison ! Pour utiliser celles que vos enfants n’ont pas manqu de ramasser le long...
Lire la suite

Lui faire aimer le poisson

Lui faire aimer le poisson

Le poisson : c'est bon !
Lire la suite