Accouchement : les forceps, c'est quoi ?

Publié le 19-11-2013 à 08:49 | Mis à jour le 25-10-2017 à 17:10 | Auteur : Isabelle DAMIRON
Qu’il s’agisse d’une première grossesse ou non, l’accouchement reste un moment d’incertitude et d’inquiétude. Malgré les séances de préparation à l’accouchement, on ne peut rien prévoir ! De plus, le monde médical, s’il est sécurisant, est aussi très mystérieux... Les outils utilisés lors d’un accouchement difficile nous sont souvent étrangers. Parmi eux, les forceps ; à quoi servent vraiment ces instruments ?
Accouchement : les forceps, c'est quoi ?
Accouchement : les forceps, c'est quoi ?
Publicité



Les forceps, c’est quoi ?

Ce terme est connu de tous, et pourtant, c’est un anglicisme que nous pourrions traduire par "pinces" ! Comme leur nom l’indique, les forceps sont composés de deux grandes pinces. Leur manipulation est réservée aux obstétriciens, et permet d’aider l’expulsion du bébé par voie basse. Une après l’autre, chaque pince est insérée dans le vagin de part et d’autre de la tête du bébé, qui doit obligatoirement être engagée dans le bassin. Le médecin aide les poussées de la mère en exerçant une traction lors des contractions. Les forceps sont les instruments les plus utilisés lors des accouchements compliqués.

Dans quels cas les forceps sont-ils utilisés ?

Les forceps ne sont utilisés que pour certains types d’accouchements, mais leurs conditions d’utilisation sont multiples :

-    Si les poussées de la mère ne sont pas assez efficaces, qu’elle est trop fatiguée pour poursuivre ses efforts ou qu’elle doit arrêter de pousser, le médecin peut l’aider avec cet outil. L’accouchement pourra alors se poursuivre par voie basse.
-    Durant l’accouchement, le bébé fait de nombreux efforts pour évoluer jusqu’à sa délivrance. Comme la maman, il se fatigue, ce qui peut engendrer une détresse. L’absence de progression durant un certain temps et un trouble du rythme cardiaque sont des motifs pour lesquels le médecin peut opter pour les forceps, afin d’accélérer la venue au monde.
-    La taille, l’emplacement ou le positionnement du bébé dans une anatomie particulière des voies génitales engendrent parfois un "blocage" que les forceps vont pouvoir lever. Par exemple, un gros bébé peut se retrouver coincé dans sa progression, notamment au niveau des épaule et surtout si le bassin maternel est étroit.

Quelle que soit la situation, les forceps sont des outils pratiques et rapides à mettre en place lors du travail. Ils ne sont ni agressifs, ni violents pour la mère et l’enfant.

Les obstétriciens acquièrent une bonne maîtrise des forceps au fil de leur expérience. N’hésitez pas à poser des questions à votre gynécologue-obstétricien pour connaître son expérience et savoir si les forceps font partie de sa pratique. Les complications pour la mère et l’enfant existent, mais les forceps permettent de réduire la souffrance du bébé et d’aller au bout de l’accouchement par voie basse.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus