Accouchement à domicile : pas plus de complications !

Après une grossesse non pathologique, accoucher à domicile ne présenterait pas de risques particuliers, selon une étude néerlandaise !
Image d'illustration



L’accouchement à domicile fait toujours débat ! Alors qu’il peine à se généraliser en France, une étude venue des Pays-Bas, où cette pratique est largement plus répandue, confirme que lorsque la grossesse s’est déroulée sans problèmes particuliers et que toutes les conditions sont réunies, accoucher à la maison ne présente pas plus de risques qu’un accouchement à la maternité.

150 000 femmes, dont l’accouchement a été jugé non pathologique, ont été observées par les scientifiques. Parmi elles, plus de 92 000 ont accouché à domicile, contre 25 500 environ en maternité. Les auteurs de l’étude se sont particulièrement intéressé au taux d’hémorragie post-partum, c'est-à-dire un saignement supérieur à 500 ml dans les 24 heures suivant l’accouchement. Surprise : les femmes ayant accouché à la maison sont un peu moins de 20 pour 1000 à en avoir souffert, contre… Près de 38 pour 1000 parmi celles ayant accouché en structure !

Surprise, vraiment ? Pas exactement : en maternité, le plus fréquent recours à la césarienne, à l’accélération artificielle du travail ou encore à l’épisiotomie explique ces pertes de sang supérieures. Tandis qu’à domicile, toutes ces pratiques sont bannies…

Pas d’angélisme toutefois : les chercheurs insistent bien sur le fait que pour obtenir de tels résultats, la grossesse doit s’être déroulée sans la moindre complication. Ce qui est le cas, rappelons-le, la plupart du temps !

Publié le 24-06-2013 à 12:07 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi