26 semaines, un cap important pour les grands prématurés

Selon une étude espagnole, c'est à partir de 26 semaines que les bébés prématurés auraient les meilleures chances de survie.
26 semaines, un cap important pour les grands prématurés
26 semaines, un cap important pour les grands prématurés

Plus de 3 200 bébés nés prématurément ont été étudiés par les chercheurs. Et l'on mesure toute la différence que quelques semaines peuvent faire pour le pronostic vital des enfants : à moins de 23 semaines de grossesse, un tout petit a en effet de très faibles chance de survie ; et s'il y parvient, il encourre le risque de souffrir de très lourdes séquelles...

Mais entre 22 et 26 semaines de grossesse, le pronostic vital effectue un bond spectaculaire : de 12,5% de chances de survie, on passe à 70% ! Au-delà de 25 semaines de grossesse, les bébés ont 30% de risques de grandir sans complications majeures, comme l'hémorragie intracrânienne ou les infections broncho-pulmonaire, qui font partie des pathologies les plus graves pour les grands prématurés.

Mais atteindre 26 semaines de grossesse ne suffit pas à assurer la survie dans de bonnes conditions. Les auteurs de l'étude ont identifié d'autres facteurs favorisants : la prise de corticoïdes par la maman dans les semaines précédant l'accouchement, le poids de naissance, mais aussi le sexe, les petites filles semblant se développer mieux que les petits garçons dans le même cas.

Ces observations permettront sans doute de mieux prendre en charge les bébés prématurés, qui représentent actuellement 1 naissance sur 10 dans le monde, selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Pour l'heure, plus d'un million d'entre eux décède chaque année des suites de complications ou faute d'une prise en charge adaptée. La multiplication des grossesses multiples, le diabète et l'hypertension maternels, ou encore la pollution environnementale sont autant de causes à l'origine de l'explosion des cas de prématurité...

Source : topsante.com

Publié le 30-09-2014 à 15:05 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Les bébés nés en été deviendraient des adultes plus résistants.

L'exposition plus longue à la vitamine D des bébés nés en été leur permettrait de grandir en meilleure santé.
Lire la suite

L'enfant hospitalisé : fractures du jeune enfant, la prise en charge

L'enfant hospitalisé : fractures du jeune enfant, la prise en charge

Apprentissage de la marche oblige, les os des nourrissons, bien qu'en pleine croissance, sont beaucoup plus...
Lire la suite