20 ans de prison pour la mère et le beau-père de la petite Fiona

Le verdict en appel, de la cour d'assises a, cette fois, condamné la mère de la petite Fiona, à la même peine que son conjoint : 20 ans de prison.
20 ans de prison pour la mère et le beau-père de la petite Fiona
20 ans de prison pour la mère et le beau-père de la petite Fiona
Publicité

Lors du premier procès, en 2016, la cour d'assises avait déjà condamné Berkane Makhlouf son compagnon de l'époque à 20 de prison. Mais la mère de la petite Fiona, morte à 5 ans en 2013 sous les coups et dont le corps n'a jamais été retrouvé, n'avais alors pas été reconnu coupable des violences qui avaient entraîné la mort de la fillette. Elle n'avait écopé que de 5 ans de prison pour ne pas avoir avoué la mort de la fillette et avoir fait croire à un enlèvement. 

Cette fois-ci, en appel, le verdict a été différent. Les jurés ont considéré que les deux accusés avaient le même niveau de culpabilité. Dimanche 11 février, ils ont donc été tous les deux condamnés à 20 ans de prison. 

Le corps de Fiona n'a jamais été retrouvé

Le procès n'a pas permis de savoir où été enterré le corps de Fiona. Sa mère, Cécile Bourgeon, disant toujours qu'elle ne se rappelle pas où est le corps. 

Le jury composé de 9 femmes a, en plus de la peine de prison, retirer l'autorité parentale à Cécile Bourgeon pour ses deux autres enfants. 

Une peine satisfaisante pour le père de fiona

Le père de Fiona et de sa petite sœur, qui pendant le procès à plusieurs demander à Cécile Bourgeon où étais le corps de sa fille, a déclaré que la peine de 20 ans de prison était « satisfaisante ». Interrogé par France Bleu Auvergne il a déclaré : « ce qu'elle a fait, ça justifie 20 ans. C'est un soulagement pour moi, et c'est juste pour Fiona (...). Ce qu'elle a fait, c'est l'horreur absolue, et sa place est en prison ». 

L'avocat de Cécile Bourgeon, Renaud Portejoie a cependant annoncé qu'il allait se pourvoir en cassation. L'avocat justifie ce pourvoi en mentionnant un apéritif entre le président de la cour et les avocats des parties civiles. Si la cour de cassation casse le jugement, un nouveau procès aura lieu.  

Publié le 12-02-2018 à 11:34 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #fiona#proces

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus