2/3 des enfants français ont leurs grands-parents comme nounous

Les grands-parents font souvent partie intégrante de l'éducation des enfants. Une étude du Ministère des solidarités et de la santé montre ainsi que 7 enfants sur 10 sont gardés par un membre de leur famille, majoritairement ses grands-parents.
70% des enfants sont gardés par leurs grands-parents
70% des enfants sont gardés par leurs grands-parents

Il ne s'agit que rarement du mode de garde principale. Les jeunes enfants sont majoritairement gardés par une assistante maternelle, ou sont à la crèche lorsque leurs parents travaillent. 

Cependant, comment les jeunes parents peuvent faire garder leurs petits bouts, lorsque celui-ci est malade, lorsqu'il sort de l'école à 16h30 ou pendant les vacances scolaires ? Et bien, si l'on en croit l'étude parue mercredi 27 juin par la Drees, ce sont les grands-parents qui prennent le rôle de nounou

Selon cette enquête, qui a interrogée 6700 familles, les grands-parents sont donc les « principaux pourvoyeurs d'aide informelle à la garde ». 

Les grands-parents maternels plus sollicités

Si l'on regarde les chiffres dans le détail on constate que 34% des grands-parents ne gardent jamais leurs petits-enfants, 19% les ont de façon régulière, les mercredis par exemple, 15% seulement pendant les vacances ou les week-ends, et 32% en dépannage la semaine en plus des vacances et des week-ends.

Au total, les grands-parents effectuent environ 16,9 millions d'heures de garde par semaine auprès des petits (8,2 millions d'heures pour les enfants de 0 à 2 ans et 8,7 millions d'heures pour les 3 à 5 ans).

Cependant, il existe une différence entre les grands-parents maternels et paternels. Ainsi, l'étude montre que 58% des enfants sont gardés par leurs grands-parents maternels, contre seulement 44% par leurs grands-parents paternels. 

Une différence en fonction de la distance et de la catégorie sociale

L'étude précise que les facteurs qui déterminent le recours aux grands-parents sont multiples. En premier lieu vient la distance. Assez logiquement « Avoir ses grands-parents paternels et maternels à moins de 30 minutes de son domicile augmente la probabilité pour un enfant d'être gardé par eux ». 

Par ailleurs, la situation professionnelle des ménages est également un facteur « Les enfants des ménages les plus aisés et ceux dont les mères sont les plus diplômées ont plus de chances d'être gardés par leurs grands-parents ».

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Une grand-mère bulgare fait avancer la loi européenne

Divorces, séparation : les grands-parents ont un droit de visite

La cour de justice européenne a tranché. Dans le cas d'une séparation, le droit de visite ne s'applique pas...
Lire la suite

Grands-parents – petits enfants : une relation primordiale

Grands-parents – petits enfants : une relation primordiale

Grands-parents, contre la dépression, vos petits-enfants sont le meilleur des médicaments, révèle une étude...
Lire la suite

Belle-mère-belle-fille : la belle-mère trop parfaite !

Belle-mère-belle-fille : la belle-mère trop parfaite !

Votre conjoint adore sa mère. Vos enfants sont très proches de leur grand-mère. Votre belle-famille est à...
Lire la suite