0-3 ans : manger équilibré, ce n'est pas gagné !

L'étude Nutri-Bébé, menée tous les 8 ans par le Syndicat Français des Aliments de l'Enfance, pointe les déséquilibres de l'alimentation des 0-3 ans...
0-3 ans : manger équilibré, ce n'est pas gagné !
0-3 ans : manger équilibré, ce n'est pas gagné !

Comment mangent les bébés ? L'étude Nutri-Bébé, menée par le Syndicat Français des Aliments de l'Enfance (SFAE) permet de répondre à cette question ! Selon les résultats qui viennent d'être publiés, nous pouvons encore mieux faire en matière de nutrition pour les 0-3 ans...

C'est peut-être le résultat d'un malentendu lié à "l'épidémie" d'obésité infantile de ces dernières années : nous ne donnons pas assez de lipides à nos enfants ! En effet, au-delà de 12 mois, c'est-à-dire alors que la diversification alimentaire est installée, 80% des petits ont des apports insuffisants en graisses... En cause : le recours au lait de vache demi écrémé et les parents, qui s‘avouent réticents à rajouter une matière grasse à leurs préparations "maison". Pourtant, les lipides sont essentiels, notamment pour le bon fonctionnement du cerveau !

Les apports en fer sont globalement satisfaisants avant un an, et pour cause : les aliments infantiles sont supplémentés... Mais ensuite, cela se gâte : jusqu'à 55% des enfants entre 1 et 2 ans reçoivent des apports insuffisants en fer. Ils sont même jusqu'à 77% à manquer de fer rentre 2 et 3 ans ! Là encore, les raisons sont claires : l'abandon des laits infantiles, et un régime alimentaire trop pauvre en viande et en œufs...

Paradoxalement, nos enfants mangent aussi beaucoup trop de protéines ! Dès 4 mois, les apports passent au-dessus des recommandations officielles et ne cessent d'augmenter avec les années. C'est aussi le cas du sel qui est beaucoup trop consommé par les plus de 1 an. Là encore, une alimentation inadaptée est en cause ! Trop de parents considèrent, une fois que la diversification est acquise, que bébé peut manger comme les adultes : plats préparés, viennoiseries...

Les auteurs de l'étude en concluent que les laits infantiles et de croissance seraient abandonnés trop tôt. Un enfant d'un à deux ans qui ne consomme plus ce genre de produit mangerait 4 fois plus de charcuteries, 1,9 fois plus de plats préparés et 1,5 fois plus de biscuits et de gâteaux qu'un enfant du même âge toujours au lait infantile...

Source : actubaby.com

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Grossesse : l’origine des envies décryptée ?

Grossesse : l'origine des envies décryptée ?

Les envies alimentaires pendant la grossesse ont toujours fait l'objet de fantasmes : à quoi...
Lire la suite

Allaitement : la Une qui fait scandale!

Allaitement : la Une qui fait scandale!

Faut-il être scandalisé par la Une du dernier Time Magazine ? Le moins que l'on puisse dire, c'est que...
Lire la suite