Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Mon bébé : les bobos des premiers mois

Publié le
  • 0
  • I
bébé les bobos des premiers mois
Mon bébé : les bobos des premiers mois

Bébé est né, et vous allez devoir tout apprendre sur le tas ! Si une routine de soins quotidiens se met assez rapidement en place, que faire face aux petits bobos imprévus -et pourtant fréquents ? Nos conseils.

 

Quand le cordon ombilical de bébé refuse de tomber !

Ce petit morceau de cordon, vous en prenez soin comme on vous l’a montré à la maternité : en le nettoyant quotidiennement, en le surveillant et en faisant attention à ce que la couche ne provoque pas d’inconfort. Mais contrairement à ce qu’on vous avait promis, il ne se décide pas à tomber !

En réalité, l’ombilic peut rester en place jusqu’à 2 mois… Si, à ce stade, il n’est toujours pas tombé, il faut consulter. Mais aussi et surtout, si vous constatez qu’il suinte, ne sèche pas correctement, voire saigne un peu. Il se peut tout simplement que vous n’utilisiez pas un produit bien adapté : votre pédiatre vous prescrira un asséchant à base de zinc, à appliquer quotidiennement.

Quand mon bébé a de l’acné…

Le saviez-vous ? Comme un adolescent, votre tout petit bébé subi une importante imprégnation hormonale qui entraine une abondante production de sébum… En fait, ce sont vos propres hormones qui saturent son organisme et vont mettre quelques semaines à quelques mois à s’évacuer. En attendant, il n’est pas rare que boutons blancs et rouge, pustules et même comédons fleurissent sur le visage de votre bout de chou.

Première bonne nouvelle : contrairement à l’acné des « grands », celle-là ne laissera pas de cicatrices ! Seconde bonne nouvelle : elle régressera toute seule… En cas de poussée, évitez simplement tout corps gras ou surgras pendant et après la toilette : contentez-vous de nettoyer son visage en douceur à l’aide d’un brumisateur d’eau thermale. Zappez aussi pendant quelques jours la crème hydratante : si bébé a la peau vraiment sèche, optez pour une texture gel (le gel d’aloe vera est parfait : à se procurer en magasin bio). Enfin, évidemment, interdiction totale de tripoter les boutons ou d’utiliser un traitement pour adolescent.

Quand il est couvert de croûtes

D’épais dépôts jaunâtres qui forment des plaques visibles sur son petit crâne, et qui colonisent les plis du cou ou encore ses joues… Miam, voici les « croûtes de lait » ! Malgré leur nom, elles n’ont absolument rien à voir avec le lait : il s’agit d’une accumulation de cellules mortes mélangées à du sébum (re-miam). Inesthétiques mais sans gravité, les croûtes de lait qui se cantonnent à la région du crâne se traitent tout en douceur avec des bains d’huile :

  • Choisissez une huile végétale si possible bio (l’huile de calendula, très douce, est parfaite pour les tout petits ; mais l’huile d’olive ou le liniment oléo-calcaire feront très bien l’affaire !)
  • Appliquez sur la zone concernée en massages très doux ; vous pouvez laisser l’huile en place toute la nuit, ou simplement patienter quelques heures.
  • A l’aide d’une brosse douce (jamais avec les ongles !), retirez les croûtes, puis lavez le crâne de bébé avec son produit d’hygiène habituel.

Si les croûtes se répandent sur d’autres parties du corps et prennent un aspect inflammatoire, il s’agit d’une infection fongique fréquente : consultez votre pédiatre.

Quand ses fesses sont rouges, mais rouges !

A l’ouverture de la couche, c’est l’angoisse : toute la région du siège de votre bébé est rouge vif, parsemée de petits boutons, voire de lésions. Dans tous les cas, il s’agit du fameux érythème fessier, mais il peut avoir deux origines : irritative ou infectieuse. L’érythème consécutif à une irritation présente une forme en W : les rougeurs sont localisées sur les fesses, dans les plis autour des organises génitaux, parfois jusqu’au nombril. Il résulte d’un frottement et/ou d’une macération trop longue dans une couche humide, trop grande, etc. Il vous suffiet de rectifier le tir après avoir apaisé l’irritation.

En revanche, l’érythème infectieux, lié à un virus, a une forme caractéristique en Y : sur et autour des organes génitaux, dans les plis, avec des rougeurs et des lésions très prononcées). Parfois appelé « la cinquième maladie », l’érythème infectieux ou mégalérythème est contagieux et potentiellement dangereux pour les femmes enceintes; méfiance. Dans tous les cas, consultez votre pédiatre : le traitement n’est pas systématique mais il saura vous prescrire de quoi atténuer douleurs et démangeaisons.

 


Isabelle Damiron

 

Commentez

Ajouter un commentaire

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris