Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Les mamans
aiment aussi

L’accouchement à domicile

Publié le
  • 0
  • I
L’accouchement à domicile
L’accouchement à domicile

Encore relativement peu répandu en France, mais de moins en moins marginal, l'accouchement à domicile séduit de plus en plus futures mamans. Pourquoi ce choix ? Comment s'organiser ?

Le choix de l'accouchement à domicile

Les raisons du choix de l'accouchement à domicile (AAD) peuvent être multiples :

  • Une mauvaise expérience précédente en structure hospitalière
  • Le refus d'une médicalisation souvent excessive des accouchements en maternité
  • Le besoin d'intimité et de continuité dans le suivi de la grossesse et de l'accouchement...

L'AAD ne doit en aucun cas être un choix « par défaut »; ; ainsi, l'envisager parce que vous juger que vous vivez trop loin de la maternité la plus proche n'est peut-être pas suffisant. Accoucher à domicile, c'est aussi un état d'esprit qui nécessite une réflexion et une préparation adaptée !

Comment organiser un AAD

Préalable indispensable : trouver une sage-femme libérale pratiquant les accouchements à domicile. Elles sont relativement peu nombreuses, car elles se heurtent la plupart du temps à de nombreux obstacles d'ordre administratif. Les compagnies d'assurance, par exemple, peuvent refuser de leur garantir une responsabilité civile professionnelle, pourtant indispensable à l'exercice de leur métier ! Une liste des sages-femmes AAD est disponible sur le site de l'Association Nationale des Sages-Femmes Libérales (ANSFL) .
C'est votre sage-femme qui réalisera votre suivi de grossesse ; elle pourra ainsi vous signifier l'autre condition indispensable à la réalisation d'un AAD : votre grossesse ne doit présenter aucune difficulté.
Ainsi vous ne pourrez généralement pas accoucher chez vous si vous êtes concernée par une grossesse multiple, que votre bébé se présente par le siège ou encore vous souffrez d'une pathologie particulière (hypertension, problèmes cardiaques).
Vous devrez en parallèle vous inscrire dans une maternité : une démarche de sécurité au cas où une complication surviendrait au cours de la grossesse ou de l'accouchement. Vous pourrez ainsi bénéficier de la consultation de l'anesthésiste, primordiale, là encore, pour anticiper un souci nécessitant une anesthésie.

L'accouchement à domicile en pratique

Le jour de l'accouchement, votre sage-femme se rendra auprès de vous pour vous assister. Elle dispose de tout le matériel nécessaire au bon déroulement de la naissance dans des conditions de sécurité optimales : monitoring portable, matériel de premiers secours, instruments indispensables à la réalisation d‘une éventuelle épisiotomie ou d'une suture... Attention : un AAD ne vous permet pas de bénéficier d'une péridurale !
Elle vous communiquera préalablement une liste d'éléments à avoir sous la main le jour J.

Durant l'accouchement, et si tout se passe bien, la sage-femme se borne à rester près de vous afin de contrôler qu'il n'y a pas de problème. Elle vous soutient et vous suggère des gestes et des positions pour vous faciliter le travail. Enfin, c'est souvent elle qui "réceptionne" le bébé à sa sortie ; toutefois, ce geste peut être réalisé par le papa s'il est motivé !
En règle générale, à la suite d'un AAD, le bébé ne subi pas d'examens poussés comme cela peut être le cas en maternité ; il est essuyé et mis immédiatement en peau à peau. La sage-femme va aussi vous guider pour réaliser la première tétée ! Elle s'assure également que tout va bien pour vous : contrôle et au besoin suture d'une éventuelle déchirure ou d'une épisiotomie, des saignements...La sage-femme reste sur place quelques heures.

Après un AAD

La sage-femme effectuera votre suivi post-partum : elle vous rendra visite à domicile tous les jours ou tous les deux jours durant une semaine. Elle s'assurera que tout va bien pour vous et pour bébé, pratiquera certains tests (Guthrie, contrôle de l'ictère), vous aidera pour la mise en place de l'allaitement et réalisera votre premier examen médical après l'accouchement.

Si un problème survient

Le risque 0 n'existe pas ! Si on problème survient au cours de votre accouchement à domicile, la sage-femme organisera rapidement votre transfert vers la maternité où vous vous serez inscrite. Pour la suite, plusieurs options :

  • Votre sage-femme a l'habitude de travailler avec cette maternité : elle pourra assister à votre accouchement, voire le réaliser;
  • Votre sage-femme ne travaille pas couramment avec cette structure : elle se bornera alors à communiquer à l'équipe de la maternité votre dossier et les informations à sa disposition.

Il faut rester conscient que de nombreux médecins et de nombreuses maternités ne voient pas l'AAD d'un très bon œil ; la collaboration entre sages-femmes pratiquant l'accouchement à domicile et équipes médicales est donc fréquemment chaotique... De même, il n'est pas rare que les mamans transférées subissent des réflexions liées à leur choix. Mieux vaut le savoir et s'y préparer !

En savoir plus :

Accoucher autrement
L'AAD en 10 questions

 


Isabelle Damiron

 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris