Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

L’acupuncture pour booster la fertilité

Publié le
  • 0
  • I
L’acupuncture pour booster la fertilité
L’acupuncture pour booster la fertilité

Bénéfique sur les effets du stress, l’acupuncture peut aider les femmes très anxieuses à tomber enceintes.

 

De plus en plus utilisée dans les centres d’assistance médicale à la procréation, l’acupuncture joue un rôle positif pour lutter contre l'infertilité.

 

Indiquée pour soulager les maux


Cette médecine douce, héritée de la médecine chinoise traditionnelle a pour principe de planter de fines aiguilles dans différentes points du corps afin de le soulager de ses maux, dont l’infertilité fait partie. «Elle ne s’est développée en Occident que depuis une dizaine d’années grâce aux résultats d’études scientifiques récentes», explique le Dr Olivier Goret, président du Groupe d’étude et de recherche en acupuncture.
En effet, par ses effets relaxants, cette discipline peut aider les femmes très anxieuses à se réguler au niveau ovarien et à tomber enceintes.

Les femmes qui ont entrepris une FIV ont également intérêt à booster leurs chances de tomber enceintes en pratiquant des séances d’acupuncture. Des études ont mis en évidence qu'elle améliorerait la réceptivité de l’utérus à l’embryon en augmentant localement le flux sanguin.

 

Une discipline qui booste aussi les hommes


Les hommes infertiles peuvent également s'y essayer : sept études scientifiques réalisées entre 1997 et 2005 montrent que l’acupuncture peut améliorer la qualité du sperme (nombre de spermatozoïdes, mobilité…). « Le protocole est intensif, à raison de deux séances par semaine pendant dix semaines, soit vingt séances d’acupuncture associées à la moxibustion : on chauffe les points avec un bâtonnet d’armoise chinoise », prévient Olivier Goret.

Homme ou femme, un bilan s'impose avant de se lancer : « C’est l’interrogatoire de la patiente, ainsi que l’examen de sa langue et de son pouls, qui vont orienter mon diagnostic et me permettre d’adapter les points d’acupuncture », explique médecin.Olivier Goret.

Ensuite les séances se déroulent selon le profil des patients ; mais pour booster une FIV, il faut compter six à douze séances avant le transfert d’embryon, une séance la veille et une autre le lendemain. Puis encore une ou deux jusqu’à la grossesse. « Des études ont montré l’efficacité d’un protocole court avec de l’acupuncture 25 minutes avant et 25 minutes après le transfert d’embryon, ce qui correspond au délai nécessaire pour obtenir une réponse de l’organisme. Mais ce n’est possible que dans les centres d’AMP qui disposent d’un acupuncteur », indique le Dr Goret.

Les tarifs des séances sont très variables selon les praticiens. L'acuponcture doit, en effet être pratiquée par un médecin qui dispose du diplôme inter universitaire d’acupuncture.

 

Elie Caralp
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris