Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Les fringales salées de la grossesse communes à toutes les espèces

Publié le
  • 0
  • I
Les fringales salées de la grossesse communes à toutes les espèces
Les fringales salées de la grossesse communes à toutes les espèces

Des chercheurs portugais ont démontré que les femmes, les mammifères et même les mouches éprouvaient le même désir de saveurs salées pendant la grossesse.


Une expérience réalisée sur des mouches a permis aux chercheurs de comprendre le fonctionnement des fringales pendant la grossesse.


Les mouches aiment le sel pendant leur gestation


Pendant leur gestation, la perception du goût des mouches est modifiée par le Sex Peptide, une molécule injectée par les mouches mâles lors de la fécondation. « Cette molécule active les neurones dans l'utérus de la femelle, afin de provoquer une chaîne des signaux d'interactions neuronales qui boostent sa préférence salée », observe Samuel Walker, un étudiant en doctorat. Mais comme pour les êtres humains, la langue des mouches apprécie particulièrement le goût du sel pendant la grossesse.

Il a été également prouvé qu'un niveau de sel plus élevé dans leur régime alimentaire favoriserait leur fertilité.


Le cerveau féminin identifie les besoins du corps


L'étude montre donc que la préférence pour les aliments salés pendant la grossesse n'est pas exclusive aux mammifères. « On a trouvé une corrélation directe entre la quantité de sel dans le régime alimentaire et la quantité d'ovules que les mouches pouvaient produire », explique Carlos Ribeirdo, auteur de l'étude et docteur au Champalimaud Centre for the Unknown du Portugal.
Mais si l'envie de sel existe autant chez les mouches que chez les autres mammifères, elle joue également un rôle important dans la capacité reproductive de ces animaux.

Chez les femmes, les changements cérébraux pendant la grossesse seraient à l'origine de ces envies alimentaires. D'après les chercheurs portugais, le cerveau féminin reconnaît quand son corps à besoin de plus de sel pour produire les ovules. Il déclenche alors l'envie de salé, pour mieux palier à ses besoins.

 

Elie Caralp
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris