Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Protéger le fœtus du cytomegalovirus

Publié le
  • 0
  • I
cytomegalovirus
cytomegalovirus

Le CMV dangereux pour le fœtus ? Le point sur ce virus bénin chez l'adulte, mais qui peut être fatal au nourrisson.

Retard mental, surdité, atteinte cérébrale, maladie des inclusions cytomégaliques (caractérisée par
de graves malformations et des troubles neurologiques et hépatiques)... La liste des conséquences du cytomegalovirus, ou CMV sur le fœtus fait froid dans le dos.

Un virus banal


De la même famille que la varicelle et l’herpès, le cytomegalovirus est pourtant bénin chez l'adulte. Il se transmet par la salive, l’urine, les larmes ou les sécrétions génitales et est très fréquent. Un adulte sur deux l’aurait déjà contracté en région parisienne et une française sur 100 serait contaminée pendant sa grossesse. Les personnes infectées n'ont pas ou peu de symptômes, un peu de fièvre et quelques courbatures comme pour la grippe.

Pour autant, lorsque le CMV touche une femme enceinte, les risques de contamination du bébé sont conséquents. Au cours du premier trimestre de grossesse les risques sont de 15% et passent à 60% au fil des mois. C'est aussi dans les trois premiers mois que le fœtus est le plus exposé avec des risques de mort in utero ou des séquelles psychomotrices.

 

La crainte d'une psychose

C'est un père de famille, dont le bébé est décédé suite à une contamination qui a récemment alerté les futures parents par le biais de Facebook. En effet, 10% des bébés affectés in utero par le CMV courent un risque grave et 5% encore seraient affectés de troubles auditifs dans l’enfance.
Le CMV ne fait pourtant pas l'objet d'un dépistage systématique. Certains gynécologues craignent d'ailleurs qu'une systématisation du dépistage conduise à des excès de stress et à des interruptions de grossesse injustifiées.

Pour se protéger du virus, des règles d'hygiène auprès des tout-petits sont recommandées :
se laver les mains en cas de contact avec les urines, éviter de manger avec les mêmes couverts qu'un bébé ou ne pas l'embrasser sur la bouche...Des recommandations jugées excessives et à nouveau controversées.

Il y a 10 ans déjà, la Haute Autorité de Santé avait recommandé la mise en place d'une prévention sur le CMV. Une disposition toujours attendue.

 

Elie Caralp
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris