Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Princesse Charlotte, un bonnet made in Saint-Sébastien

Publié le
  • 0
  • I
Bonnet du Royal Baby
Bonnet du Royal Baby

La petite fille de William et Kate semble déjà devenir une véritable icône de la mode. Quelques heures seulement après sa naissance, les modeuses et les médias s’intéressent à tout ce qu’elle porte. Lors de sa première apparition en public, son bonnet de naissance a particulièrement attiré l’attention.

 

G.H. Hurt& Son : une marque royale ?


Le jour de sa naissance, la princesse Charlotte a été présentée pour la première fois au public sur le parvis de l’hôpital St Mary’s de Londres. Bercée dans les bras de sa maman, la star du jour dormait profondément, profitant de la chaleur confortable d’une couverture tricotée. En lieu et place d’une couronne, un magnifique bonnet couleur ivoire ornait la tête du Royal Baby. La couverture mérinos a vite été reconnue par les inconditionnels de la mode comme étant un produit G.H. Hurt & Son. Il s’agit d’un modèle pure laine orné de motifs géométriques. D’ailleurs, William et Kate avaient déjà jeté leur dévolu sur un produit de cette marque lors de la première apparition de George en public.

 

Un bonnet princier qui brille par sa simplicité


L’origine du bonnet tricoté porté par la princesse lors de sa première apparition a fait l’objet de toutes les investigations, et le mystère n’a pas tardé à être résolu. Il s’agit d’un bonnet de la marque espagnole Irulea. Située à San Sebastian dans le nord de l’Espagne, cette entreprise familiale de 82 ans est connue pour ses produits entièrement faits main. Selon le témoignage des deux sœurs propriétaires de la marque, le bonnet a été acheté dans leur boutique par Maria Teresa Turrion Borrello, la nounou du prince George. Selon elles, cette dernière cherchait des articles artisanaux blancs et ivoire, sans ostentation, à offrir à un bébé dont le sexe demeurait alors inconnu. Malgré sa discrétion, certains détails ont permis aux vendeuses de connaître son identité.

 

Isabelle Damiron
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris