Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Être enceinte et rester en forme grâce à la chiropraxie

Publié le
  • 0
  • I
chiropraxie
chiropraxie

La grossesse est source de nombreux bouleversements chez la femme. Au fur et à mesure que le fœtus grandit dans son ventre, la future maman doit supporter un poids plus conséquent, son centre de gravité se penche davantage vers l’avant et sa poitrine s’alourdit.


Des modifications physiques, physiologiques et hormonales


Avec la croissance du fœtus, la cambrure de la femme enceinte se trouve modifiée. Cela engendre des tensions dans les vertèbres dorsales et le bassin, et peut entrainer des douleurs qui se concentrent essentiellement dans ces zones. Par ailleurs, elle sécrète davantage une hormone appelée relaxine. Celle-ci a pour fonction de mieux préparer son bassin à l’accouchement. Toutefois, une forte présence de relaxine conduit à une augmentation de l’élasticité de ses articulations et peut entrainer des douleurs lombaires.


De son côté, lorsque le fœtus grandit, celui-ci exerce des pressions de façon à avoir plus d’espace dans l’utérus. Outre le fait que ces mouvements peuvent se traduire par des douleurs chez la maman, ils risquent également de créer des torsions et mettre en danger la mobilité future de l’enfant. Enfin, le fœtus peut avoir du mal à se mettre la tête en bas, position parfaite pour l’accouchement.


La chiropraxie, une alternative à envisager


La chiropraxie est une thérapie manuelle rigoureusement supervisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle propose de prévenir et de soulager les atteintes de la colonne vertébrale, notamment pour calmer les douleurs dorsales engendrées par la grossesse et, par extension, de permettre au bébé d’adopter une bonne position dans l’utérus. Cette technique est apparue en 1885 aux États-Unis puis en France en 1910.


D’après le porte-parole de l’Association Française de Chiropraxie, elle agit sur les points reliés à la moelle épinière et au système nerveux, en particulier les tendons, les articulations et les ligaments. Le chiropraticien va intervenir mécaniquement et sans douleur par des pressions articulaires douces, de légères pulsions et des stimulations neurologiques. Cela permet le renforcement de la mobilité dorsale et pelvienne de la femme enceinte. Il est également possible de soulager en douceur les tensions articulaires chez le bébé dès sa naissance.

 

Isabelle Damiron
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris