Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Belgique : une brasserie facture 0,50 € d’électricité pour réchauffer un biberon

Publié le
  • 0
  • I
Biberon
Biberon

Célèbre dans le monde entier pour ses frites, Brel et Stromae, la Belgique a été le théâtre de plaintes étranges d’une maman sur Twitter. La jeune femme a publié sur les réseaux sociaux une photo de la facture d’une brasserie où figure 0,50 € de dépense d’électricité destinée à réchauffer un biberon !

 

Une pratique abusive


Le 12 avril dernier, Gitte Denteneer commande tranquillement un repas dans la brasserie Rubens dans la ville de Louvain, en Belgique. Comme elle est accompagnée de son enfant de deux mois, elle demande au serveur s’il est possible de chauffer le biberon du nourrisson en cuisine. L’employé de la brasserie accepte. Gitte et son enfant prennent donc leur repas en toute sérénité. C’est au moment où elle réclame et reçoit l’addition que la jeune femme remarque quelque chose d’incongru. Tout en bas de sa facture, figure la mention 0,50 € relative au prix de l’électricité utilisée pour réchauffer le biberon de son bout de chou.

 

Un agacement bien légitime


Les premiers instants de stupéfaction passés, Gitte se laisse emporter par l’indignation. Très vite, elle prend une photo de la facture pour la publier sur Twitter avec ses commentaires. La communauté des Twittos n’a pas tardé à réagir et à faire part de leur exaspération. Les nombreuses protestations ont incité les journalistes du Het LaatsteNieuws à suivre l’affaire.


Si les dirigeants de la brasserie Rubens sont restés silencieux, les responsables de la HorecaVlaanderen, qui possèdent l’établissement, ont tenu à s’exprimer. D'après Gerrit Budts, les gérants peuvent facturer à leurs clients les services en dehors de la restauration. Il cite notamment l’utilisation occasionnelle des toilettes par des personnes qui ne consomment pas dans le restaurant. Selon lui, il s’agit donc d’une pratique légale, à condition que le client soit informé au préalable qu’un tel service lui sera facturé. Or, il n’en était rien pour Gitte Deenteneer et son enfant...

 

Isabelle Damiron
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris