Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Toxoplasmose : attention aux risques pendant la grossesse

Publié le
  • 0
  • I
Toxoplasmose : attention aux risques pendant la grossesse
Toxoplasmose : attention aux risques pendant la grossesse

Maladie infectieuse généralement sans gravité, la toxoplasmose peut se révéler dangereuse pour la femme enceinte.

Provoquée par un parasite, la toxoplasmose est une maladie infectieuse qui peut se contracter en consommant de la viande contaminée mal cuite, des crudités mal lavées ou de l’eau souillée. Il faut également limiter le contact avec les chats, porteurs sains de la maladie qu’ils peuvent transmettre à l’occasion d’une griffure.
Dans la plupart des cas, elle est asymptomatique et ne présente aucun danger pour la santé. Mais elle peut parfois entrainer des complications fœtales chez les femmes enceintes non immunisées.

Une maladie trop discrète
Après quelques jours d'incubation, des symptômes peuvent apparaître : légère fièvre, ganglions, éruption cutanée, fatigue, maux de tête, etc. Mais dans la plupart des cas, les signes de la maladie sont indétectables à l’œil nu. Il est nécessaire de faire des analyses médicales pour l’identifier.
Lorsqu'une personne est contaminée, le parasite reste présent dans son corps pendant des années, sous une forme inactive et crée l'immunité.En France, près de 45 % des adultes ont déjà été contaminés.

Une surveillance pendant la grossesse
Au début de la grossesse, un dépistage systématique est effectué. Les femmes non immunisées doivent effectuer un sérodiagnostic toutes les 4 à 5 semaines pour détecter une éventuelle infection. L'apparition de signes pouvant évoquer la maladie doit amener à consulter.
La contamination au cours du premier trimestre est rare. Elle peut cependant provoquer une fausse couche.A partir du quatrième mois de grossesse, les conséquences sur le fœtus sont plus graves. En l'absence de traitement maternel, l’enfant encourt des lésions cérébrales et oculaires. Au troisième trimestre, le risque de transmission s'accroit mais l'enfant naît sans séquelles, même s’il doit subir un traitement dès sa naissance.
Il est fortement recommandé de surveiller son alimentation (viande bien cuite et légumes frais bien propres) et ses contacts avec les chats.

Isabelle Damiron
 

Commentez

Ajouter un commentaire

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris