Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Post-partum : douleurs et dépression sont liées

Publié le
  • 0
  • I
douleurs physiques dépression post-partum
Post-partum : douleurs et dépression sont liées

Parmi les multiples causes d’une dépression post-partum, la présence de douleurs physiques suite à l’accouchement pourrait jouer un rôle important.

 

 

La dépression post-partum, c’est juste dans la tête ? Non, révèle cette étude australienne ! En effet, la survenue de maux psychiques serait fortement liée à des maux d’ordre physiques. Autrement dit, avoir mal au corps fait mal à la tête… Et inversement ! 

 

Les chercheurs se sont intéressés à plus de 1 300 jeunes mamans de bébés âgés de 3 mois. Cet âge a été fixé car c’est à cette période que les symptômes dépressifs sont les plus fréquemment détectés, et cela correspond également à un temps où les femmes fréquentent davantage les professionnels de santé dans le cadre de leurs suites de couches.

 

Elles ont été interrogées sur le nombre de douleurs physiques chroniques issues de l’accouchement qu’elles pouvaient ressentir : de 0 à 2, de 3 à 4, 5 et plus. Parmi les soucis de santé les plus fréquemment cités, ont retrouve une extrême fatigue (66%), des maux de dos (47%), mais aussi des douleurs pelviennes, au niveau de la cicatrice en cas de césarienne, des hémorroïdes, etc.

 

Ce sont les femmes qui confient ressentir le plus de douleurs physiques (5 et plus) qui sont les plus nombreuses à présenter des symptômes dépressifs : 21%. Tandis que celles ne reportant que 2 soucis ou moins ne sont que 5% dans cette situation… Les auteurs de l’étude signalent qu’en plus, il s’agit d’un véritable cercle vicieux : les douleurs nourrissent la dépression, qui elle-même a tendance à amplifier les douleurs…

 

La solution ? Prendre conseil auprès de votre médecin dès la sortie de la maternité en cas de douleur, même minime ! Il n’y a pas de fatalité et une douleur correctement prise en charge sait se faire oublier. Ne minimisez pas vos souffrances (par exemple en vous disant qu’elles sont normales après la naissance d’un bébé), et n’hésitez pas à consulter si vous sentez que votre moral ne suit pas !

 

 

Source : jim.fr

Isabelle Damiron
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris