Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Immunité : les bébés, plus costauds qu’on ne le pensait !

Publié le
  • 0
  • I
infection prématuré système immunitaire
Immunité : les bébés, plus costauds qu’on ne le pensait !

Les tout petits et même les fœtus ont bel et bien un système immunitaire perfectionné, et ce, même dans le ventre maternel ! Une découverte qui permet de nombreux espoirs…

 

 

Les nouveaux-nés, et plus encore les prématurés et grands prématurés, sont souvent perçus comme de petits êtres fragiles particulièrement vulnérables aux infections, ce qui est en partie vrai. Mais en partie seulement ! Car cette étude du King College de Londres révèle qu’en réalité, dès l’état de fœtus, les bébés ont bel et bien un système immunitaire fonctionnel, bien que très différent de celui des adultes.

 

Lorsque notre organisme est confronté à une infection, nos cellules immunitaires, les lymphocytes B et T, réagissent pour la bloquer et s’attaquer aux cellules infectées : c’est la réaction inflammatoire. Or, jusqu’à présent, on pensait les tout petits dépourvus de lymphocytes T, entraînant l’incapacité de leur organisme à déclencher la réaction appropriée.

 

Or, en analysant le sang de 28 bébés grands prématurés, les auteurs de l’étude se sont aperçu qu’ils possédaient bien des cellules équivalentes à nos lymphocytes T. Légèrement différentes, les molécules IL8 sont en fait des molécules antibactériennes puissantes qui ont la capacité de mobiliser les défenses du bébé contre les attaques.

 

Leur rôle doit être mieux compris car, en administrant aux tout petits et aux prématurés des traitements visant à stimuler les molécules IL8, on pourrait les aider à lutter plus efficacement contre les infections, qui constituent le risque majeur pour la santé des bébés nés trop tôt. Les chercheurs vont entre autres se concentrer sur le traitement de l’entérocolite nécrosante, une infection digestive qui touche fréquemment les prématurés et augmenterait le risque de mortalité de 15 à 30%.

 

 

Source : santelog.com

Isabelle Damiron
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris