Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

La pub, c’est plus fort que toi !

Publié le
  • 0
  • I
publicité télévision obésité infantile
La pub, c’est plus fort que toi !

Les liens entre télévision et obésité infantile ne sont plus à prouver. Mais si ce n’était pas la sédentarité qu’entraîne l’écran qui était à l’origine du problème ?

 

 

Des enfants enfermés devant leurs écrans, qui ne bougent pas et ne pratiquent pas d’activités physiques, et grignotent à longueur de temps : l’image d’Épinal de l’obésité infantile ! Si personne ne remet en cause les liens étroits qu’il existe entre TV à haute dose et excès de poids, ce ne serait pas seulement la sédentarité qui serait à la base du problème…

 

Des chercheurs de l’université du Michigan ont en effet mis en lumière un effet pervers de la télévision, responsable selon eux de la hausse globale de l’IMC des enfants à travers le monde : il s’agirait tout simplement de la publicité, indépendamment du nombre d’heures passées devant le petit écran !

 

Des enfants de 3 à 5 ans ont été testés : on leur a présenté les logos de marques de produits réputés néfastes pour le poids (junk food, fast foods, sucreries…). Ils ont ensuite été invités à dire à quel produit se rapportait tel logo ; en bref, à reconnaître les produits des marques !

 

Si les résultats ont été variables d’un enfant à l’autre, les auteurs de l’étude ont constaté que plus un enfant reconnaît les marques et les logos de "malbouffe", plus son IMC est élevé et ses habitudes alimentaires déséquilibrées. Une preuve de la très grande influence de la publicité à la télévision sur les jeunes cerveaux ! Les enfants apprennent donc dès 3 ans à reconnaître certains produits. Or, il est rare que des produits parfaitement sains soient promus pendant les programmes visionnés par les plus jeunes…

 

Bref, la pub, plus forte que la sédentarité ? Oui, selon les chercheurs, puisque peu importaient les niveaux d’activité physique pratiquée par les enfants qui se sont prêtés au jeu. Autrement dit, même si votre petit se dépense, il est tout aussi réceptif que les autres aux messages publicitaires vantant des produits gras et sucrés…La vigilance s’impose !

 

 

Source : santelog.com

Isabelle Damiron
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris