Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Accouchement : au Brésil, une curieuse image de la naissance…

Publié le
  • 0
  • I
brésil accouchement césarienne
Accouchement : au Brésil, une curieuse image de la naissance…

Le Brésil est le recordman mondial des naissances par césarienne : un bébé sur deux naît de cette façon dans le pays. Pourquoi, alors que l’intervention est pratiquée avec de plus en plus de précautions de par le monde ?

 

 

Au Brésil, 52% des bébés qui naissent chaque année viennent au monde par césarienne. Un taux ahurissant ! Mais ce n’est pas tout, certains chiffres donnent encore plus le tournis… En effet, 37% des accouchements qui se déroulent dans les hôpitaux publics ont lieu par césarienne, et ce chiffre grimpe à… 90% dans le privé ! Or, 65% des naissances au Brésil ont lieu dans des établissements privés…

 

Comment en est-on arrivé là ? Bien entendu, les médecins n’y sont pas pour rien, la césarienne étant un acte chirurgical rémunérateur. Ainsi, selon un documentaire télévisé récemment diffusé dans le pays et qui a fait grand bruit, les obstétriciens n’hésiteraient pas à mentir aux futures mamans : leur bébé sera trop gros, leur col de l’utérus ne se dilatera pas (comment le savoir à l’avance ?), elles sont trop petites, trop rondes, etc…

 

Pire : certains n’hésiteraient pas à avoir recours à l’intimidation pour convaincre une maman récalcitrante à la césarienne : ils leur prédisent un accouchement horrible, douloureux et dangereux pour le bébé s’il se déroule de manière naturelle par voie basse, alors qu’il serait sans conséquences et indolore par césarienne… L’immense majorité des interventions est donc pratiquée sans aucune justification médicale !

 

Des procédés malhonnêtes qui ont contribué à installer durablement dans l’esprit des femmes une image faussée de l’accouchement. La césarienne sert aujourd’hui à marquer les classes sociales : 70% des femmes ayant le bac ou plus accouchent aujourd’hui par césarienne, contre seulement 20% des femmes pauvres et peu éduquées. Évidemment, ces dernières ont un budget bien moins intéressant pour les médecins sans scrupules… Dans le privé, une césarienne est facturée l’équivalent de 600 €.

 

Suite au documentaire et à l’appel d’associations, le gouvernement brésilien a fait un petit pas dans la bonne direction, en condamnant l’usage de la force et de l’intimidation envers les futures mères. Toutefois, il ne s’est pas prononcé sur l’aspect médical du problème : comme toute intervention chirurgicale, la césarienne comporte de nombreux risques principalement liés à l’anesthésie et aux pertes sanguines importantes qu’elle entraîne…

 

 

Source : mondeacinter.blog.lemonde.fr

Isabelle Damiron
 

En savoir plus

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris