Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

La maternité plus forte que la maladie !

Publié le
  • 0
  • I
cancer du col de l'utérus grossesse
Diane, son compagnon Nicky et Nancie - Photo © Paul Lewis

Une jeune femme de 30 ans a triomphé d’un cancer et donné dans la foulée naissance à son troisième bébé !

 

 

Quand Diane, une jeune britannique de 30 ans, apprend sa troisième grossesse en août dernier, elle n’a pas le temps de savourer la nouvelle… En effet, par la même occasion, son premier examen médical de suivi révèle que la jeune femme est atteinte d’un cancer du col de l’utérus ! Les médecins conseillent donc à Diane de mettre fin à sa grossesse afin d’être traitée.

 

Un traitement lourd, puisqu’il s’agit d’une hystérectomie, c'est-à-dire une ablation de l’utérus. Non seulement Diane devrait avorter mais en plus, elle perdrait toute chance de redevenir maman un jour ! Une véritable catastrophe… Mais la jeune femme n’est pas du genre à se laisser abattre : elle sollicite d’autres avis.

 

C’est l’hôpital des Femmes de Liverpool (Grande-Bretagne) qui va lui permettre d’envisager l’avenir. Les gynécologues et les cancérologues de cet hôpital de pointe lui proposent en effet un traitement inédit : tenter une intervention permettant de réduire l’étendue du cancer tout en préservant la vie de son bébé. L’opération a lieu à 11 semaines de grossesse et Diane se voit amputée d’une grande partie de son col de l’utérus.

 

La suite, c’est l’angoisse de la fausse couche… En effet, l’intervention, quasi-expérimentale, a beaucoup secoué son organisme. La suite de la grossesse se déroule donc sous haute surveillance ! En tout cas, la progression de la maladie est bel et bien stoppée ; de ce côté-là, c’est un succès !

 

Mais l’accouchement de Diane a du être programmé et c’est à seulement 33 semaines de grossesse qu’elle donne naissance à Nancie, par césarienne, le 20 février dernier. Le bébé est placé en service de néonatalogie. En revanche, Diane a bien du subir l’ablation de son utérus : il n’y avait pas d’autre solution. Elle est actuellement en bonne voie de guérison et Nancy se porte bien !

 

 

Source : dailymail.co.uk

Isabelle Damiron
 

En savoir plus

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris